REFLEXION

MOSTAGANEM : Arrestation de deux ‘’Facebookers passeurs’’ de harraga

Les éléments de la brigade de prévention des délits informatiques, relevant du Service de police judiciaire de la sûreté de wilaya de Mostaganem ont arrêté deux personnes, âgées de 20 et 28 ans, résidents dans les wilayas de Mostaganem et d'Oran. Ces derniers faisaient la promotion, par des affichettes publicitaires, sur Facebook, d’un trafic de personnes candidates à l’émigration clandestine.



L'affaire est intervenue dans le cadre du suivi continu des sites de réseaux sociaux Facebook, en particulier pour ceux qui font, à travers des brochures, la promotion de l'immigration clandestine par la mer. En effet, une publication en ce sens  a été surveillée dans l'un des groupes privés, dont l'éditeur offrait un service de transport vers l'Espagne de candidats à l’immigration clandestine, contre une somme de 45 millions de centimes par personne. Dans le cadre de suivi de cette offre virtuelle, les éléments de la même brigade ont effectués des inspections techniques sur le compte Facebook, où il a été constaté que son propriétaire de ce dernier a publié plusieurs tracts et photos, incitant à l'immigration clandestine via le même groupe privé. La mise en œuvre des technologies informatiques, dans ce contexte, ont permis d'identifier l'auteur notamment en exploitant ses messages via à l'application de Messenger .Après autorisation délivrée par le procureur de la république, près le tribunal de Mostaganem, une perquisition électronique a été menée et a permis de révéler que le principal suspect avait eu des entretiens entre lui et l'une des personnes résidant dans la wilaya d'Oran concernant le projet de réunir d’autres candidats à l’immigration clandestine pour un prochain départ à partir d'une des côtes maritime de la wilaya d'Oran. Après les investigations menées par les éléments de la brigade, l'identité du deuxième titulaire du compte a été identifiée et a fait l’objet d’arrestation. Ce dernier, à son tour communiquait avec des personnes des deux sexes qui souhaitaient immigrer illégalement vers l'autre rive, en leur indiquant  la date et le lieu de départ. Les deux suspects en question, confrontés aux actes qui leur sont attribués, ont nié leur intention réelle de faire passer clandestinement des personnes à par la mer mais plutôt dans le but d’une arnaque et ceci, dans le but d'induire en erreur le déroulement de l'enquête  afin de ne pas révéler le reste des membres du réseau de passeurs  et aussi d’ éviter la saisie de leur matériel de navigation à utiliser à cet effet, d'autant plus qu'ils ont échangé des photos de bateaux de plaisance à moteur qui seraient utilisé pour le départ en secret .Un dossier de poursuites judiciaires a été dressé contre les personnes susmentionnées et a été transmis au Procureur de la République, près le tribunal de Mostaganem, qui a renvoyé le dossier à un juge du même tribunal. Les charges d’accusation ont porté sur l’affichage de tracts de propagande  portant atteinte à l’intérêt national et sur qui a ordonné qu'il soit Sur les charges: Affichage de tracts à des fins de propagande préjudiciable à l'intérêt national, trafic international de passagers clandestins. Les mis en causes ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge en charge de statuer sur cette affaire.

Younes Zahachi
Mardi 28 Avril 2020 - 18:04
Lu 314 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 23-05-2020.pdf
5.1 Mo - 22/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+