REFLEXION

MOSTAGANEM : Ain Sidi Cherif, un village transformé en une décharge sauvage !

On n'en finit pas de parler des décharges sauvages, quand on constate ces derniers temps dans la commune d’Ain-Sidi-Cherif ce beau petit village qui s’est vu transformé, à cause d'une gestion désastreuse aussi bien au niveau local qu'à l'échelle de toute la wilaya de Mostaganem, à un village de tous les maux, a dénoncé l’activiste Mansour Betedj sur sa page facebook.



Tout au début, certains responsables ont  parlé d'un centre d'enfouissement technique (CET),  et que normalement doit traité les ordures ménagères sans  provoquer des odeurs nauséabondes, ni fumée dense, ni risque pour la santé du citoyen du fait que les déchets seront traités et enfouis sous terre, mais en réalité, rien de tout ça n’a été concrétisé , c'est devenu tout simplement une décharge sauvage où tout est déversé à même le sol, des déchets de tout genre, ordures ménagères, abats de volaille, abats de boucherie, enfin tout ce qu'il y'a de plus dangereux pour la santé humaine et pour l'écologie sans qu'il n'y ait aucun traitement technique ou enfouissement. Les mauvaises odeurs ont atteint leur niveau le plus insupportable au point où les résidents du village sont dans l'obligation de se barricader dans leurs foyers, portes et volets fermés en cette période de grandes canicules. En sus des odeurs nauséabondes, le village se trouve actuellement envahi par les mouches, les moustiques et toutes autres espèces de parasite. La  problématique de gestion des ordures ménagères dans la wilaya de Mostaganem a fait un long débat avant que la direction de l'environnement de la wilaya, avec la complicité de plus d'un responsable a pu régler ce problème des décharges publiques à travers toute la wilaya et ce, en transformant tout un village en une grande décharge, dénonce M . Betedj, où toutes les ordures sont déversées au quotidien au mépris de la préservation de l'environnement et de la santé du citoyen. ‘’Comment  ces décideurs ont pu sacrifier toute une commune et sa population pour assurer le luxe et le confort aux gens de la ville et aux habitants des quartiers résidentiels de Mostaganem ?’’, s’est-il interrogé, invitant à cette occasion les responsables à venir passer une seule nuit à Ain-Sidi-Cherif pour savoir ce que ces malheureux citoyens endurent au quotidien. Cette population qui en plus de l'exclusion totale, le chômage, l'isolement, la discrimination, se trouve dans l'obligation de vivre en plein centre des ordures qui ne sont même pas les leurs, a-t-il ajouté.

Ismain
Lundi 9 Juillet 2018 - 19:10
Lu 981 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-01-2019.pdf
3.79 Mo - 23/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+