REFLEXION

MOSTAGANEM : 2017 fut l’année d’el-harga !

Durant 2017, la scène locale s’est distinguée dans la wilaya de Mostaganem notamment, par le départ de l’ex-wali Temmar promu Ministre de l’Habitat, et son remplacement par monsieur Abdenour Rebhi, mais aussi par les renouvellement des assemblées populaires et surtout tant d’autres faits marquants sociaux, dont notamment el-harga qui a pris des proportions qui en disent long sur le chiendent qu quotidien !



L’année fut entamée en janvier par l’information sécuritaire faisant état de l’arrestation de 5 individus appartenant à l’organisation terroriste Daech. Puis, c’est la Nouba de Mostaganem qui a porté un deuil de par la mort de Haj Moulay Benkrizi, icône mostaganémoise de la musique andalouse. Il s’est éteint, à l’âge de 85 ans. Alors, qu’en février, l’administration a été appelée à entamer une vie dans le monde bleu de la toile, suite à l’ordre du wali aux administrations d'ouvrir des comptes Facebook.  Puis, en Mars, fut la réception officielle de l’assiette de l’usine de l’Ex-SONIC située à la Crique qui fit noircir la presse locale, en perspective de la nouvelle cité écologique demeurant actuellement au stade du blackout. Un peu plus loin, à la Zaouia Sénoucia, c’est le Cheikh Mostapha Tekkouk qui tire sa révérence. Alors qu’au centre-ville à la rue du Lion, 4 cagoulés volent l’étal d’un bijoutier ambulant.
Omra pour les nécessiteux et Oncologie pour les enfants cancéreux
Dans un geste de solidarité de la part du wali Temmar, 81 personnes issues de milieux précaires, dont, des démunis, des fonctionnaires, gardes communaux, femmes de ménages, des cancéreux et cancéreuses ont bénéficié d’une Omra. Et à Kharouba, le promoteur privé de 508 logements promotionnels, livre ses logements aux bénéficiaires, en choisissant le nom de « La perle de la Méditerranée » à sa cité. Un mois plus tard, 200 logements furent distribués et pré-affectés à la veille de Ramadan, au profit d’habitants de  logements précaires à Tobana, Plateau et Derb. L’autre bonne  nouvelle sanitaire fut du côté de l’hôpital Che Guevara, où l’ex wali inaugura le service de cancérologie pédiatrique.
Des larmes durant Juin
Le mois de Juin, a par ailleurs fait pleurer tant de personnes : il y eut le décès du chanteur de chaabi, Zeghiche Sid Ahmed. Tout comme l’examen du Bac avec 1012 candidats absents à l’examen du baccalauréat, en raison des retardateurs refoulés. Sinon, le mois de Juillet a été marqué par le racket sur les plages de Mostaganem : 100 DA pour le stationnement, même si vous n’êtes pas garé dans  le parking. L’administration et les services de sécurité n’ont pas intervenu ! Il y eut par ailleurs intervention de la part des garde-côtes qui ont secouru 9 marins lors du naufrage d’une embarcation au nord de Ouillis, durant le 7 juillet. Et au classement des feux de forêts, Mostaganem s’est alignée à la 6ème place. Aussi, à Sayada, 40 tonnes de maïs sont parties en fumée durant le même mois.
L’hommage est aux commis !
En juillet, un hommage au SG de la wilaya de Mostaganem, a été organisé à la wilaya, à la suite de sa promotion wali de Jijel. Et le ministre de la culture inaugure la salle de cinéma cheikh Hamada : Le grand écran de retour à partir de vendredi prochain, titrait-on.  Alors qu’à la sûreté de wilaya, la fête du 55eme anniversaire de la police fut marquée par 73 promotions de grades et de galons. Mais loin des officiels, comme à La Macta, c’est le déraillement de locomotive de train de voyageurs qui faisait parler du train-train quotidien de la misère sociale.
Aout, l’été, le tourisme
et les chiens enragés
A l’ombre du mois d’Aout et de la chaleur et un tourisme en peau de chagrin, c’est le directeur de tourisme qui fut invité à rendre le tablier au wali. Et à La Stidia, un chien enragé a fait 4 victimes par morsure. Il y eut aussi l’arrestation de trois faux monnayeurs, avec saisie de 23 millions de centimes en faux billets. Entre temps, les felouques des haragas se portaient toujours bien !  
Temmar Abdelwahid a réussi
la promotion de son grade !
Pressenti d’abord parmi le gouvernement en 2016, puis vainement au gouvernement de Tebboune, le désormais ex-wali de Mostaganem monsieur Temmar Abdelwahid, a finalement bel et bien vu son grade promu, et encore, à la tête du département que le premier ministre sortant eut à gérer durant les gouvernements de Sellal I, II, III et IV, à savoir l’habitat ! Il fallait bien faire ses adieux aux Mostaganémois. Le lendemain, une fuite d’une quantité de pétrole brut, a été découverte le long du pipe-line, longeant le lieudit El Mardja relevant du territoire de la commune de Bouguirat.
Septembre, une rentrée
broyant du noir !
D’abord, il y eut l’arrestation de 2 faussaires de tickets ‘’Mostaland’’, à l’ombre du chômage. Alors qu’à La Stidia, Tèdeles et hadjadaj, la Sonelgaz a coupé le courant à ces mairies pour défaut de paiement ! Que dira le lambda alors à propos de ces factures de la Sonelgaz ?! Et toujours à Ain-Tèdeles : L’émir d’Al-Ahmadia a été condamné à 1 an de prison. Il y eut également la démolition de la cité précaire M’jahri, et des protestations contre la fumée toxique durant lesquelles, les citoyens assiègent la daïra de Kheir-Eddine. Et comme pour résumer la rentrée : Le SNAPEST dénonce : "2017/2018 est la pire rentrée scolaire". Les averses des faux orages passés, monsieur Rabehi Mohamed Abdenour, fut installé wali de Mostaganem. Et pour confirmer que ni la rentrée, ni la vie ne furent comme auparavant, une saisie de drogue dure est venue mettre la lumière sur l’évolution socio-économique : ce ne fut pas du kif, mais une saisie de plus de 2 kg de cocaïne !
El harga se porte toujours
et encore bien
Les employés ferment l’agence foncière de Mostaganem et déclarent : « Nos revendications ou votre tête Mr le Directeur ?! » Mais ni le titre, ni les scandales de cette agence gérée comme une boite privée, n’eut raison du directeur et les commis d’Etat qui sont derrière lui. Mais le staff médical de Lalla Kheira, lui, a été placé sous contrôle judiciaire pour la mort d’un nouveau-né à la maternité. Le quotidien prit du reste un dangereux virage « 19 harraga interceptés par les garde-côtes ». « Arrestation de 49 harraga dont 3 femmes et un enfant ». Chaque jour que Dieu fait, El harga se porte toujours et encore bien. « 45 migrants clandestins arrêtés en mer » et « Encore 32 harraga interceptés par les garde-côtes au large », devait-on encore titrer le mois suivant.
Et le LPA à 280 millions chez le privé est cédé à 458 millions chez l’agence foncière !!! : Sit-in des bénéficiaires du 100 LPA Achacha. C’est le titre « trois fonctionnaires de l’APC de Mostaganem écroués pour trafic de timbres fiscaux » qui est venu déclasser le sujet des boat-people. Pour sa part, l’ancien wali parti, monsieur le DSP a procédé au limogeage pur et simple de monsieur le directeur de l’hôpital Che Guevara, expliquait ce dernier. Un commis d’Etat se croit souvent un Dieu. Comme ce juge en fonction à Sidi Bel Abbès qui a agressé verbalement et humilié le médecin de garde '' Mhamedi Houdheifa '' à la polyclinique de Kheir-Eddine. Cet incident a eu lieu vers 19h30 dans la nuit de mercredi, après le début de la garde du médecin. La victime a déposé une plainte auprès du parquet pour demander réparation. Selon le médecin agressé, le juge voulait une ordonnance médicale dont les médicaments sont dictés par une tierce personne qui était au téléphone avec le juge. La suite n’eut pas lieu !
Postes et banques :
l’argent facile !
Novembre entama sa livraison par un scandale à l’université ‘’Abdelhamid ibn Badis’’ : Des stagiaires à la tête de départements !!! Alors qu’au bureau de poste de Ain Sidi Cherif, il n’y avait ni diable ni ‘’Jenia’’ derrière les multiples incendies. La receveuse a vainement tenté de faire croire aux enquêteurs à cette histoire surnaturelle, mais a fini par craquer ! Pour sa part, la police a arrêté 7 employés de la banque BNA agence 871, accusés de faux et usage de faux et de détournement d’une somme de 830 millions de cts. Sinon en ce mois de novembre, il y eut aussi le siège de la mairie d’Ain Tèdles saccagé et 9 individus arrêtés à la fin du scrutin des locales entachées par une fraude massive.
Le RND crie à … la fraude !!!
Décembre fut le vote et Tekkouk Abdelkader, élu nouveau P/APW. Mais le plus beau était de voir le RND porter plainte devant le tribunal administratif de Mostaganem accusant le chef de Daïra de Sidi Lakhdar de fraude ! Autre temps, autres mœurs politiques ?! Mais le vote n’intéresse pas tous les Mostaganémois : « La police de Mostaganem a mis fin aux activités d’un réseau de 7 personnes, spécialisé dans la falsification de visas », rapportait-on en même période. Sinon, c’est le logement qui prime en discussions citoyennes : Les travaux de réalisation de 1.900 logements, location-vente, du programme AADL 2 ont été lancés dans la wilaya de Mostaganem. Du reste, la baleine bleue, a aussi meublé le quotidien des discussions de par le sauvetage d’un ado à Nekmaria alors qu’il entamait le 15ème stage. Alors qu’à l’extrême Ouest de la wilaya, le maire de la Stidia a lancé tout juste après son installation, un appel solennel : "Je vais plaider pour la réouverture de l’accès principal". Faut-il croire alors que le jet de la sardine en mer, est venu assurer la pérennité de la baleine ?
« Un peu de patience »
Mostaganémois !
Et pour une dernière visite ministérielle à Mostaganem, monsieur Zaalane Abdelghani, a jugé que Cosider est capable de terminer les travaux du tramway. « Il faudrait juste que les Mostaganémois fassent encore preuve d’un peu de patience », demanda-t-il.

 

Ilies Benabdeslam
Samedi 30 Décembre 2017 - 18:51
Lu 924 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-01-2018.pdf
3.44 Mo - 18/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+