REFLEXION

MME ALIOUA MALIKA, CANDIDATE D’EL INFITAH POUR L’APW DE MOSTAGANEM : ‘’Pour une meilleure prise en charge des cancéreux’’

L’enseignante en retraite, Mme Alioua, née Benyagoub Malika, candidate pour la prochaine assemblée populaire de wilaya de Mostaganem, entend une fois élue, se consacrer principalement à l’amélioration de la prise en charge des cancéreux de la wilaya, par la concrétisation de tant de projets, dont la réalisation d’une maison d’accueil pour ces derniers.



Fort connue à Mostaganem pour son combat quotidien pour une meilleure prise en charge des cancéreux, Mme Alioua Malika née Benyagoub issue d’une grande famille Mostaganemoise née à Tigditt, fille d’intellectuels dont le père ingénieur en hydraulique et ancien arbitre formateur fédéral de football ,  est retraitée après 34 années de service dans l’enseignement et dans la direction de l’éducation et de la culture,  elle active  dans le mouvement associatif depuis 2012 dont l’association du renouveau et des retraites, elle est actuellement présidente de l’association ‘’Errahma’’ des cancéreux  ( enfants et adultes) , en plaidant sans cesse la cause des cancéreux car elle-même, a été une rescapée de ce fléau  de santé ;si ravageur. Elle ambitionne, une fois élue à l’APW de Mostaganem, de se consacrer ,corps et âme, à son projet consistant en la réalisation d’une maison d’accueil des cancéreux, venant de tous les coins de la wilayas, et des autres wilayas voisines, pour se soigner, afin de les soulager des pénibles déplacements qu’ils effectuent presque quotidiennement. Toujours en ce sens, elle compte se battre également pour relancer le  projet du centre de radiothérapie, et la facilitation  d’octroi des cartes ‘’Chiffa’’ pour les nécessiteux, qui butent sur des  lenteurs administratives, retardant énormément leur obtention. Elle plaide également pour la réduction des délais de rendez-vous de séances de chimiothérapie et de radiothérapie, qui demeurent si espacés. Pour le cancer du sein, elle propose  que le dépistage se fasse gratuitement pour les femmes, le long de l’année, sans attendre le mois d’octobre ‘’rose’’ pour le faire. En dernier, elle tient également à se pencher sur le sort du service d’oncologie de  la pédiatrie de l’hôpital de Mostaganem, qui demeure malheureusement fermé depuis son inauguration, et continue son combat pour l’obtention d’un moyen de transport pour le déplacement des cancéreux, pour les raisons de soins.

L.Ammar
Vendredi 17 Novembre 2017 - 17:19
Lu 450 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma