REFLEXION

MINISTRE DE L’HABITAT : ‘’Le LSP n'a pas été abandonné par les autorités’’

Le ministre de l’habitat, M. Youcef Chorfa, a assuré, jeudi à Alger, en marge de la cérémonie de signature d’une convention cadre entre le ministère de l'Habitat, le Crédit populaire d'Algérie (CPA) et la Caisse nationale du logement (CNL), que le programme LSP (Logement social participatif), "n'a pas été abandonné par les autorités, surtout que les financement nécessaires à son parachèvement existent".



Pour ce qui est de la convention, elle permettra  le financement  d'un programme de 120.000 logements de type location-vente (AADL) pour un montant de près de 329 milliards (mds) de DA. Sur les 329 mds de DA, 259 mds de Da seront destinés à la réalisation de la partie logements alors que le reste servira à financer la réalisation des locaux commerciaux situés dans les futures immeubles AADL.  A l'issue de la signature, le ministre de l'Habitat de l'Urbanisme et de la Ville, M. Youcef Cherfa, a précisé que la réalisation de ce programme sera entamée juste après le Ramadhan pour une durée de 12 à 18 mois.  "Nous rassurons les souscripteurs de l'AADL qu'ils auront, tous, leurs logements et que les délais de réalisation seront respectés. Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme du Président de la République et c'est une priorité nationale", a-t-il insisté dans une déclaration à la presse. Il a assuré que l'AADL et les OPGI n'enregistrent actuellement "aucune dette" envers les maîtres d'œuvres pour la réalisation des logements AADL et LPL (ex Social) à l'exception des restes à payer du mois de juin en cours qui seront à leur tour "réglés incessamment du moment que leur couverture financière est disponible". M. Cherfa a rappelé que la CNL avait récemment débloqué 134 milliards (mds) de DA sur deux tranches (74,6 mds de DA et 60 mds de DA) pour régler la situation des services concernés. "Désormais, le financement du logement en Algérie se poursuivra très normalement", a-t-il insisté.  A une question pour savoir si les maitres d'œuvres étrangers seraient prioritaires en ce qui concerne le règlement de leurs factures, le ministre a assuré que le traitement des pouvoirs publics est identique et équitable que ce soit pour les entreprises algériennes, mixtes ou étrangères. Interrogé sur un éventuel mouvement attendu à la tête des Directions de logements, le ministre a écarté une telle démarche, soulignant que l'évaluation des réalisations et de la gestion du secteur se fait chaque semestre de façon systématique.

Ismain
Vendredi 16 Juin 2017 - 19:20
Lu 395 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-11-2018.pdf
3.06 Mo - 14/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+