REFLEXION

MINISTERE DE LA SANTE : Benbouzid affirme le dégel des projets du secteur

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé jeudi à Alger, que le dégel des projets du secteur a été décidé en fonction des priorités de chaque région.



S'exprimant lors d'une plénière à l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, le ministre de la Santé a indiqué que "des projets du secteur de la Santé avaient été gelés dans nombre de wilayas par manque de ressources financières mais que le gouvernement a décidé, au vu des besoins des populations, de lever leur gel en fonction des priorités". Concernant la wilaya d'Illizi, le ministre de la Santé a détaillé les projets dont elle avait bénéficié, dont certains concrétisés sur le terrain et d’autres en cours de réalisation. Evoquant les projets concernés par le dégel, le ministre a cité six (06) relatifs à la réalisation d'établissements hospitaliers d'une capacité d'accueil de 60 à 120 lits, de polycliniques, de salles des soins, ainsi que l'ouverture de services spécialisés dans plusieurs zones du territoire de la wilaya outre la réalisation d'une école de formation paramédicale. Il a précisé également que cette wilaya dispose de 43 ambulances et a bénéficié de 400 transferts de malades. Concernant les logements de fonction destinés en principe aux médecins spécialistes mais attribués à des fonctionnaires hors secteur, le ministre a affirmé que le règlement de cette question relève du wali s’engageant, néanmoins, à régler le problème prochainement. S’agissant de Tiaret, le Pr. Benbouzid a fait savoir que cette wilaya dispose de trois établissements hospitaliers spécialisés Mère-enfant, maladies psychiatriques, ORL et maxillo-faciale outre une capacité de quelque 1400 lits, relevant que le taux d'occupation des lits n’y dépasse pas les 53%, ce qui bien en dessous du taux national pour 100.000 habitants. Après avoir fait savoir que les habitants de certaines daïras bénéficieront prochainement de services médicaux spécialisés, le ministre a promis la mise en place d’une nouvelle carte sanitaire permettant de traiter les accumulations dont souffre le secteur et les anomalies entravant son développement. Concernant Djelfa, le ministre a donné des chiffres précis sur la couverture médicale dans cette wilaya, expliquant qu’en 2019 la wilaya comptait 22 anesthésistes-réanimateurs sur un total de 1590 staffs médicaux et paramédicaux exerçant dans les établissements hospitaliers de cette wilaya. S'agissant du projet de la création d'une école de formation paramédicale et sa promotion en institut au niveau de cette wilaya, M. Benbouzid a précisé que l'accès à cette formation est soumis à plusieurs conditions, dont l'obtention du baccalauréat. Quant aux CHU, il a expliqué que l'inscription de ces projets se fait en coordination avec le ministère de l'Enseignement supérieur et la recherche scientifique et soumise à des conditions notamment l'existence d'un institut de médecine.

Ismain
Vendredi 26 Juin 2020 - 16:51
Lu 260 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-10-2020.pdf
3.16 Mo - 21/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+