REFLEXION

MESURES DE SECURITE PRISES PENDANT LE RAMADAN : 2000 policiers mobilisés à Mostaganem



Comme chaque année, la sûreté de la wilaya de Mostaganem a développé une stratégie spéciale pour le mois de Ramadhan afin d’assurer la sécurité des citoyens , les services de sureté  de la wilaya  de Mostaganem  à travers ses différentes brigades  ont  réussi à traiter plusieurs affaires au cours de la dernière semaine du mois de « Chaàbane » dans le domaine du droit public à l’image : de l'arrestation des malfaiteurs  et les trafiquants de drogue, l’affaire de trafic de billet de banque , tentative de cambriolage et non-respect des mesures de confinement . Ce plan de sécurité lui a été mobilisé plus de 2.000 agents de police pour couvrir tout le secteur de compétence de la sûreté de wilaya de Mostaganem, et ses différentes daïras,  sous la supervision directe du chef de sûreté de wilaya, le divisionnaire  Mahmoud Hamouni. S’agissant de la lutte contre la criminalité, les services de Police, précise le communiqué, s’emploient pour le renforcement  des patrouilles en milieu urbain et dans les quartiers et les agglomérations afin d’anticiper toute opération criminelle pouvant viser les personnes et les biens ,  l’intensification de la lutte contre la spéculation et la contrebande  des produits de large consommation, et le soutien humain au niveau des services de santé et des hôpitaux, tout en dotant les éléments de police de tous les moyens de protection contre le Coronavirus. Ces mêmes services assurent également la sécurisation des lieux à forte affluence, notamment les marchés, les magasins, les bureaux de Poste et les Banques ainsi que les établissements des services publics, par des barrages fixes et mobiles, en plus de l’intensification des patrouilles pédestres et motorisées qui imposent le respect des mesures de confinement en plus de sécuriser les accès aux centres urbains pendant les périodes de confinement et de contrôler la circulation des personnes et des véhicules entre les wilayas soumises au confinement sanitaire.  Il s’agit aussi, dans le volet commerciale  selon la même source, de lutter contre les squatteurs de la voie publique  et  toute activité illégale des parkings anarchiques , de gérer et d’organiser la circulation au niveau des axes et intersections routiers et des lieux de congestion routière, notamment avant les heures du confinement sanitaire.                        

Gana Yacine
Samedi 25 Avril 2020 - 17:42
Lu 385 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-05-2020.pdf
6.56 Mo - 27/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+