REFLEXION

MERCURIALE DU 4EME JOUR DE RAMADHAN A ORAN : Les prix des fruits et légumes restent stables

Les prix des produits alimentaires de première nécessité notamment les fruits et légumes et les viandes (blanche et rouge) qui connaissent d’habitude une flambée dès les premiers jours du mois sacré du Ramadhan au niveau de la wilaya d'Oran, ont gardé leur prix habituel cette année.



Le constat a été fait, hier, lors d’une tournée que nous avons effectuée dans plusieurs marchés et magasins à travers plusieurs localités de la wilaya. Dans la commune de Hassi-Bounif, des commerçants qui proposent des fruits et légumes aux abords du tronçon de  l'axe de la route traversant la commune, affichent des prix qui sont à la portée de toutes les bourses. La plupart des produits exposés sur les étals par ici sont cédés entre  70 da et 80 da le kilo. Au niveau de la commune de Bir El-Djir, les prix nécessités sont restés inchangés, hier, en dépit d’une ruée des citoyens qui ont pris d’assaut le marché  des fruits et légumes de la bastille  du chef-lieu communal. Ce qui a attiré notre attention par ici est le prix des volailles qui sont cédés à 500 da l’unité qui pèse entre 3 et 4 kilogrammes. Dans la localité voisine de Hassi-Ameur , notamment au marché des fruits et légumes du village Sidi Chami  implanté aux abords du chemin de wilaya N16, un grand nombre de clients venus des quatre coins de la daïra d'Es-Senia étaient présents dans le marché hier en début de l’après-midi. Selon quelques citoyens que nous avons abordés sur les lieux, ce marché est connu pour la qualité des produits proposés qui proviennent des fermes de la région, mais aussi les prix affichés qui restent abordables et ne changent presque jamais le long de l’année. « L’accueil est aussi chaleureux par ici », dira un habitué de ce marché. Au chef-lieu de la wilaya les marchés de proximités comme d'El Hamri» à l’ancienne ville, ceux des quartiers populaires, à l’image de celui de Médina Jeddida, Sidi Houari et Maraval, les prix des fruits et légumes sont abordables. Au niveau du marché des fruits et légumes de la ville de Aïn Turck , l’affluence était record dès la première heure de la journée. Tous les produits étaient disponibles avec des quantités insuffisantes. Quant aux prix proposés, ils sont, par ici, encore à la portée de toutes les bourses. Les services de sécurité aux aguets. Les éléments des services de sécurité, tous corps confondus, organisent des descentes punitives dans l’ensemble des marchés de fruits et légumes au niveau de la wilaya, en compagnie des agents du service du contrôle des prix de la direction du commerce de la wilaya d'Oran. À travers ces opérations de contrôle, les éléments des services de sécurité et ceux de la direction du commerce contrôlent et vérifient tous les produits exposés et leurs prix. Voilà donc une bonne nouvelle pour la population Oranaise notamment ceux ayant des familles nombreuses et ceux à petites bourses.D’autre part, il importe de noter que la crise sanitaire causée par le COVID19, n’a pas influé sur la disponibilité et les prix des produits alimentaires de première nécessité. Les produits sont disponibles et les prix restent…abordables.

Medjadji H.
Lundi 27 Avril 2020 - 17:30
Lu 287 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 23-09-2020.pdf
3.28 Mo - 22/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+