REFLEXION

MENACE ECOLOGIQUE SUR LA CÔTE EST DE MOSTAGANEM : Des thons morts rejetés par la mer !

Il semblerait que la nuit de jeudi à vendredi ait été un deuil pour les Mostaganemois qui se sont réveillés en apprenant la nouvelle de centaines de thons morts, rejetés par la mer sur la côte-Est de Mostaganem. Une situation pénible pour l’environnement et une menace pour les habitants dont Mostaganem s’en passerait bien au moment où elle vit déjà sous l’ombre de la pandémie virale.



Cette affaire s’est révélée au grand jours suite à un appel téléphonique d’un citoyen au service de prévention, de l’établissement public de santé de proximité de Mostaganem, signalant  que la mer a rejeté une grande quantité de poissons morts, au niveau des plages de  « Salamandre, Ouréha ,et Chaâbat Nacira » , a-t-on appris. A cet effet, une équipe a été constituée de spécialistes dans la protection de la santé qui s’est déplacée sur les lieux indiqués afin de s’enquérir de près de la situation qui a été signalée et de chercher les causes réelles de ce drame biologique qui a frappé des éléments de la faune marine, en l’ occurrence a mort de nombreux poissons appartenant à famille des Thons ,a indiqué la source d’information qui a ajouté qu’il a été constaté que les plages ont rejeté ,en effet, des poissons de la baie qui se sont éparpillés sur le sable en  constituant une menace pour l’environnement .la santé et la sécurité des citoyens. Sur place, l’équipe de techniciens a procédé à des prélèvements d’échantillons d’eau de mer et de poissons en vue de leur analyse bactériologique au niveau du laboratoire de wilaya. De son côté, le directeur par intérim, de l’établissement public de la santé de proximité de Mostaganem, M.Benzayet Hacene, a immédiatement mobilisé tous le moyens en personnels spécialisés et en moyens en vue de  mener des investigations techniques pour déterminer les causes exactes de ce phénomène  de morbidité qui a frappé les thons ,au niveau des plages précitée, de la côte de Mostaganem. Le Directeur a par ailleurs instruit tous les agents de la prévention de l’établissement de prendre, rapidement toutes les mesures utiles. Informé de la situation, le P/APC de Mazagran s’est déplacé lui aussi sur les lieux indiqués, accompagné de responsables du bureau communal et d’élément du service technique. Ces derniers on pu ramasser des plages plus de 178 pièces de thon mort qu’ils ont enterré et chaulé, dans une fosse commune et ce, sous la supervision d'un technicien  de la santé et du chef du bureau municipal de nettoyage et d'hygiène où étaient présents également des éléments de la Gendarmerie. Il est à noter que les plages sont placées en surveillance pour l’heure et que les poissons morts sont ramassés systématiquement par ses agents communaux recrutés pour les collecter et les enterrer  en présence des services de santé. Il est a signaler ,d’autre part que les services compétents de prévention de la santé, indiquent que la zone de « Chaâbat Nacira » d’Ouréah est sous la menace d’une véritable catastrophe et ce, en raison du rejet  d’une grande quantité d’eaux usées qui sont déversées dans la mer, ce qui repose le problème, en aval, de l’absence de traitement des eaux d’assainissement, avant leur rejet ou réutilisation…

Younes Zahachi
Samedi 2 Mai 2020 - 18:27
Lu 1381 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 04-07-2020.pdf
3.66 Mo - 03/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+