REFLEXION

MASCARA : La zone humide d’el-Macta au cœur d’une réunion de l’exécutif

Le wali de Mascara, M. Hadjri Derfouf, a présidé durant la journée du 12 octobre 2019, une réunion au niveau du cabinet regroupant les Directeurs de l’exécutif en présence du SG de la wilaya et les chefs de daïra, l’ordre du jour était consacré aux secteurs de l’environnement, l’emploi et l’action sociale.



Dès l’entame de la réunion, la parole fut donnée au Directeur de l’Environnement qui a présenté un rapport sur le secteur au niveau de la wilaya pour revenir sur le dossier de la zone humide d’El-Macta (une partie relevant de la commune de Sig) et la lutte contre la dégradation de l’environnement. Aussi, les espaces verts,  les entreprises classées, le traitement des ordures naturelles et ordinaires et  l’opération de l’enlèvement des ordures ménagères. Lors de cette réunion, le wali a donné des instructions fermes concernant l’entretien des espaces verts  qui présentent une importance capitale pour  la population, revoir le dossier de location des forêts récréatives et leur  gestion en particulier celui de Khessibia à Mascara, l’obligation du Directeur  de l’environnement de suivre de plus prêt les cahiers de charge en fonction du projet, l’étude de réalisation d’un dépotoir pour les ordures provenant des abattoirs et l’ouverture du créneau  devant les investisseurs qui sont intéressés par le traitement de ces ordures. Les propriétaires des carrières doivent respecter les règles de la protection de l’environnement et l’aménagement des routes menant à ces carrières et les habitations qui les entourent en fonction des règles prévues par la loi et aussi effectuer des visites inopinées à ces carrières. L’équipement des quartiers de la ville en poubelles pour les ordures ménagères pour donner une vue propre de l’environnement. Ensuite la parole fut  donnée aux Directeurs de l’emploi et celui de l’action sociale qui a  proposé l’étude pour la création d’un centre pour les personnes ‘’handicapés mentaux’’ et les séparer des personnes âgées afin qu’ils soient pris en charge dans de bonnes conditions. Le wali a d’autre part insisté sur la prise en charge convenable des enfants assistés et leur offrir l’occasion de travailler une fois atteint l’âge du travail, avant d’instruire les chefs de daïra de prendre  les mesures réglementaires pour les crèches ouvertes par des privés.  Pour ce qui est des locaux commerciaux non exploités, le wali a ordonné à ce que ces infrastructures soient transférées et aménagées en structures pédagogiques ou annexes pour les infrastructures publiques.

B. Boufaden
Lundi 14 Octobre 2019 - 17:36
Lu 431 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma