REFLEXION

MASCARA : La gare routière objet de discussion



En cette fin de semaine et suite à la grève qui a été déclenchée par les taxieurs durant laquelle, les transporteurs ont exposé leurs préoccupations, le wali de Mascara, M. Hadjri Derfouf a tenu une réunion au niveau du cabinet en présence des cadres concernés, des syndicats des transports et des représentants des transporteurs, lesquels ont exposé le problème de dégradation et  mauvaise gestion  de la gare routière, à savoir : la permanence, le tarif des entrées des véhicules, l’activité des clandestins, le renforcement de la ligne de transport entre la ville de Mohamadia et le pôle urbain, ainsi que l’affectation  des taxis. Les points exposés ont fait l’objet d’études avec les directeurs concernés de l’exécutif et les représentants des transporteurs au sein de la direction des transports , ainsi que les représentants des services de sécurité, des Impôts et des Mines, lesquels  ont pu trouver des solutions à certains d’entre eux en attendant la solution globale pour tous les problèmes enregistrés à moyen terme. Ensuite, la parole fut donnée au chef de daïra et au P/APC de Mascara  qui ont déclaré que la gare routière allait connaitre un aménagement  qui porte sur la réalisation d’un poste de Police dont les travaux sont à 40 %, l’aménagement des voies à l’intérieur de la gare routière, dont les travaux seront entamés à partir du dimanche 27.10.2019. Il est aussi question de l’équipement de la gare routière par un château d’eau, Il est utile de préciser que  le wali a insisté sur l’étude du château en question avec la mise en place de bassins, et également  entamer la peinture et l’éclairage en LED, dans un délai qui ne dépasse pas les trois semaines.  La réalisation  des abris bus a aussi été évoquée lors de la réunion et surtout préparer une étude pour moderniser la gare routière dans le cadre du budget 2020. Le wali a ordonné au chef de daïra et au P /APC  d’installer des caméras de surveillance dans le périmètre de la gare routière pour que ces lieux soient surveillé à partir du poste de police, ce qui diminuera la circulation des véhicules clandestins. Ce qu’on a pu constater  dimanche passé, c’est qu’il n’y avait ni entreprise sur place ni travaux entamés. Donc il n’y aura aucun délai respecté et on arrive à petit pas vers l’hiver.

B. Boufaden
Lundi 28 Octobre 2019 - 16:39
Lu 358 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma