REFLEXION

MASCARA : La chasse aux violeurs du confinement à Tighennif



Les services de sécurité de la ville de Tighennif, ont engagé, durant la nuit du 27 au 28 avril 2020, la chasse aux violeurs du confinement en vigueur à partir de 19 heures. Après la rupture du jeûne, plusieurs personnes sont sorties dans la rue pour aller se balader ou se procurer un café quelque part au niveau des cafetiers récidivistes qui travaillent à rideau baissé. Plusieurs personnes furent arrêtées et amenées au siège de la sureté pour rendre compte de leur infraction. Automobilistes et motocyclistes, tous défaillants sont arrêtés. Si Tighennif est épargné ces derniers jours de tout cas de contamination, avec l’ouverture des commerces, qui attirent des citoyens des autres localités, la ville risque l’apparition d’autres cas de contamination. En effet, les gens de tous les coins se rendent quotidiennement à Tighennif pour effectuer des achats de vêtements au profit de leurs enfants, mais les conditions de protection ne sont pas respectées et ceci risque de provoquer des contaminations. Les commerçants ne jouent, malheureusement, pas le jeu.                 

B.Boufaden
Mercredi 29 Avril 2020 - 17:59
Lu 512 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma