REFLEXION

MASCARA : L’aide de 10000 dinars se politise

A Mascara, les familles les plus défavorisées ont des difficultés à accéder aux dispositifs d’aide alimentaires même par le biais des associations. Les mesures de confinement et de limitation de circulation ont déséquilibré la vie et le quotidien de tous les habitants, en particulier les pères de famille ayant un revenu limité voire inexistant.



Tout le monde réclame le couffin, tout le monde cherche les 10.000 dinars, tout le personnel médical veut la prime de risque même ceux en congé ou fuyant le risque par des congés de maladie. Le maire de Mascara avec qui on a exposé le phénomène affirme qu’il est en train de faire une recherche pour déterminer avec l’aide de sociologues les vrais critères d’une famille nécessiteuse et c’est aux élus qui s’intéressent à la vie politique de monter plus de respect aux citoyens qui les ont élus. Quelle est  la solution ? Le P/APC estime que l’assistanat mène un pays vers le chaos et rend le peuple inactif. Il faut  qu’il ait des travaux de recherches académiques pour trouver la solution idéale pour écarter  la politique de l’assistanat qui est une gangrène pour l’économie d’un pays. Ce qu’on a pu constater sur le terrain n’honore point le peuple algérien, les gens qui cherchent à bénéficier de couffins ou de primes d’aide ne sont pas dans le besoin, se sont des opportunistes qui cherchent que du profit, les nécessiteux ont le respect de l’âme, ils ne veulent pas être offensés devant les gens, ils ont le respect pour soi, a-t-on indiqué.

B. Boufaden
Vendredi 24 Avril 2020 - 17:16
Lu 5501 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-09-2020.pdf
3.68 Mo - 19/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+