REFLEXION

MASCARA : Des projets prometteurs au profit des zones d'ombre

Les services de la commune de Mascara ont lancé plusieurs projets de développement au profit de plusieurs villages et localités classés comme zones d'ombre, dont l’éclairage public, avec adoption du "LED",



Ces projets toucheraient, selon le président de l'Assemblée Populaire Communale, le  docteur Ameur Sid-Ahmed, 18.732 points au niveau de la ville de Mascara et 17 zones d'ombre, à savoir : les villages et douars, entres autres, douar Nouari Hamou, Slatna, Dkhamna, Ouled Cheikh, Si Belaïd, la ferme Si Derouiche, et Mehafidh ainsi que les routes avoisinantes qui les relient au chef-lieu de la commune. Le maire a affirmé que la commune a alloué pour cette opération une enveloppe financière de 210 millions de centimes, indiquant que les projets de renforcement de l'éclairage public s'inscrivent dans le cadre de l'amélioration urbaine et permettront la réduction de la facture d'électricité à 700 millions de dinars, par rapport à l'année dernière, lorsque les dépenses publiques d'éclairage se sont élevées à 900 millions de dinars, en plus de l'économie dans son utilisation. Il est attendu que la charge et les coûts de l'éclairage public diminueront de 50%, une fois l'opération achevée. Dans le cadre de la prise en charge des préoccupations des habitants des zones d'ombre, la commune a programmé plusieurs projets de développement prometteurs, dont le raccordement de 187 familles au gaz naturel, les routes et leur pavage, les projets de l'alimentation en électricité rurale et autres projets concernant le secteur de la santé et la construction de salles de soins. Les services de la commune de Mascara, ont procédé également à la réhabilitation des salles de soins de la zone 12, de la localité de Slatna, et du douar Dahmana. Des opérations qui ont coûté à l'Etat la somme de 35 millions de centimes, sachant que la direction de la santé et de la population de la wilaya de Mascara se charge de l'équipement de ces salles de soins en matériel médical et de l'affectation d'un staff médical et paramédical permanent.             

Sahraoui Lahcene
Vendredi 20 Novembre 2020 - 15:07
Lu 157 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma