REFLEXION

MASCARA : Des douars inondés par les eaux usées

Plusieurs douars et autres habitations individuelles de la wilaya de Mascara sont inondés par les eaux usées qui se dégagent, à cause du trop plein de la station d’épuration d’El Kouaier, et rien ne semble se décider pour les délivrer.



En effet, et après plusieurs mois, cette zone est inondée par ces eaux, les habitants de cette localité se sont rassemblés ce samedi pour bloquer la route qui relie la commune de Matemore au chef lieu de la wilaya pour protester et faire appel aux autorités de la wilaya. Plusieurs champs plantés en oignons et en maraichage furent inondés à leur tour par ces eaux, les fellahs disent « peut on récolter ces produits qui sont irrigués aux eaux usées ou faut- il les abandonner qui paye nos dépenses ? Ceci en plus de nos maisons qui sont également envahies par ces eaux qui dégagent des odeurs nauséabondes.  Nos enfants suffoquent ainsi que nos femmes, d’ailleurs, beaucoup plus de  cas de maladies respiratoires sont signalés. Les chefs de daïra de Mascara et celui de Ghriss étaient sur place tôt le matin ainsi que des élus de l’APC de Mascara et ceux de l’APC de Maoussa. Rencontrés sur place, les deux chefs de Daira on déclaré à la population que, plusieurs camions citernes sont sur place pour pomper ces eaux afin de libérer la route et dégager les flaques d’eau qui stagnent à travers champs comme première solution, quand au problème, un dossier est déposé au niveau du Ministère des ressources en eau pour la construction d’une nouvelle station d’épuration, celle existante ne peut contenir toutes les eaux qui viennent de la ville de Mascara, les trop pleins prennent la nature et c’est à partir de ces eaux qu’il y a inondation. D’autre part, les fellahs qui ont orienté ces eaux vers la route vont être rappelés à l’ordre pour laisser les eaux prendre leur direction initiale vers l’Oued de Matemore. Sur place, plusieurs fellahs ont été questionnés : Si Ahmed disait « cette eau vient de la station d’épuration d’El Kouaier au bas de la ville de Mascara, une fois rempli, les eaux prennent la nature à travers une sorte d’Oued.  Cette année comme il y a beaucoup d’eau, cette eau a touché les riverains qui l’ont dirigée vers les champs pour atteindre la route et plusieurs habitations isolées, cette eau qui contient des produits toxiques a endommagé nos cultures et notre plantation » Hadj Djillali disait « cette inondation est signalée aux autorités, il y a plusieurs mois, plusieurs promesses nous furent données pour trouver une solution, mais on ne voit rien venir, aujourd’hui en hiver, nos familles n’arrivent pas à respirer au vu des mauvaises odeurs qui se dégagent alors que dire pendant l’été ? » En plus, personne ne peut traverser ses champs, comment doit-on faire pour travailler et pour faire sortir nos bêtes ? Si les autorités ne veulent pas prendre en charge cette situation, qu’ils nous offrent des logements en ville et on abandonne ces lieux, nous sommes des êtres humains qui ne peuvent vivre dans une situation pareille.  

B.Boufaden
Samedi 17 Février 2018 - 17:51
Lu 164 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma