REFLEXION

MASCARA : Alerte à la pollution à la forêt de Fergoug

La forêt de Fergoug sur les monts de Beni-Chougrane dans la wilaya de Mascara a été transformée en une véritable décharge, en particulier par les propriétaires des lieux d'abattage de volailles illégaux qui quotidiennement, au su et au vu de tous, jettent des tonnes de déchets à l'intérieur de la forêt et sur ses bords.



C’'est un phénomène qui, ces dernières années, a pris une dimension inquiétante du côté environnemental de la forêt, en particulier après la terrible propagation dans la forêt, d'un nombre important de sacs d'emballage en plastique de différents types et tailles, où des quantités importantes de déchets de poulets, dégagent une odeur nauséabonde qui fait mal à l’être humain et qui pollue l'atmosphère. Là où ces déchets s'accumulent en quantité importante, c'est le long des bords du chemin de terre reliant le douar Ouled Bouhlil dans la commune de Mamounia à la forêt de Fergoug, ainsi que dans plusieurs endroits de la RN°17A qui relie les communes de Mamounia et Mohammadia, où des citoyens et fellahs ne peuvent cacher leur désarroi quant aux très mauvaises odeurs. Face à ce phénomène qui ne fait que s’accroître et décrit comme un crime contre la nature, les habitants des zones entourant la forêt de Fergoug, lancent un appel très urgent au wali de Mascara pour intervenir pour sauver la forêt des griffes des propriétaires de lieux d'abattage de volailles illégaux, qui ne font que nuire à l'écosystème forestier. Un apiculteur de la région de Mamounia de déclarer que la forêt de Fergoug qui assure la médiation des montagnes de Béni Chougrane est sujette à une destruction systématique par les propriétaires des lieux secrets d'abattage de volailles, et qui sans aucun respect pour l'environnement et dès la nuit tombée, jettent  toutes sortes d'ordures, soit sur les bords de la forêt ou par dessus le pont qui traverse la rivière Fergoug. Il a ajouté: "La pollution de l'environnement dans la forêt de Fergoug a atteint des proportions alarmantes en raison de l'accumulation des déchets de volailles et des odeurs nauséabondes, qui sont à l'origine de la disparition soudaine des abeilles ces dernières années! La situation environnementale de la forêt inquiète plus que jamais, ce qui nécessite l'intervention des autorités de wilaya pour sauver ce qui peut être sauvé." A titre de référence, les analyses physiques, chimiques et microbiologiques effectuées par de nombreux chercheurs universitaires en Algérie et au Maroc ont montré que les déchets de volailles ont un impact négatif sur l'environnement et la santé publique à travers sa matière organique périssable et en raison de sa charge microbiologique pathogène. Ce qui est surprenant pour les agriculteurs et les apiculteurs dans les zones bordant la forêt de  Fergoug, c'est que ces pollueurs, jettent leurs déchets à l'intérieur de la forêt et sur ses bords en toute liberté et sans peur.

Sahraoui Lahcene
Samedi 18 Juillet 2020 - 16:44
Lu 576 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma