REFLEXION

MARCHES PUBLICS : Appel à dénoncer les dépassements potentiels

Les participants à une journée d’études sur la concurrence dans les marchés publics, tenue à Boumerdès, se sont accordés sur l’impératif de dénoncer les dépassements potentiels enregistrés dans ces espaces, auprès de la justice et du Conseil de la concurrence.



Des intervenants à cette journée, organisée sous le thème "Pour une concurrence loyale et transparente dans la signature des marchés publics", ont souligné l’importance pour l’opérateur économique, qui se croit léser dans un marché public, de dénoncer ce fait afin de restituer ses droits et lutter contre ces dépassements sanctionnés par la loi. Mohamed Serdoune, directeur central au ministère du Commerce, a déploré, à l’occasion, le peu de plaintes et recours introduits en la matière, par les opérateurs économiques lésés dans leurs droits, en dépit du fait, a-t-il dit que les principes de concurrence consacrés par la loi sur les marchés publics 15/247, garantissent la protection de l’opérateur et l’égalité entre toutes les parties. Il a, en outre, cité un nombre de signes précurseurs de la présence de connivences dans des marchés publics, dont le nombre très réduit des entreprises dans le marché en question, ainsi que le prix proposé par le soumissionnaire, outre la participation constante d’un nombre d’opérateurs sans l’obtention du marché. Mounia Djalila, professeur à l’Université de Boumerdès a, pour sa part, abordé les mécanismes d’activation de la concurrence, lors de la présentation des offres, citant, entre autres, la nécessité de constitution d’une commission lors de l’ouverture des plis, l’évaluation des offres par des employés compétents et l’application du principe de l’égalité dans le traitement des offres. La manifestation est inscrite au titre d’un plan de travail du ministère du Commerce, s’étalant de 2015 à 2019, et visant à informer les opérateurs et débattre, avec eux, sur différents sujets relatifs aux textes de loi régissant la concurrence, les pratiques commerciales, les marchés publics, l’organisation et la régulation du marché, ainsi que l’impact de la spéculations sur les prix et la facturation. La journée, marquée par la présence de responsables de nombreux organismes publics, chefs de daïras, secrétaires généraux des communes et daïras, en plus d’opérateurs commerciaux et industriels de la wilaya, a vu l’animation  d’une série de communications thématiques, suivies de débats.

Ismain
Mercredi 29 Mars 2017 - 19:14
Lu 168 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma