REFLEXION

MARCHE PUBLIC D’AIN EL TURCK : Les commerçants agacés par le commerce informel

Lassés de voir le commerce informel prendre de l’ampleur et nuire à leurs activités légales, les commerçants du marché public d’Ain El Turck, viennent de nouveau de lancer un énième appel aux pouvoirs publics pour mettre une fin à l’invasion des marchands ambulants qui squattent le lieu et parasitent le circuit commercial.



Cette déplorable  situation s'est accentuée plus particulièrement à l’approche de la rentrée scolaire, qui a vu un déferlement sans égal  de marchands ambulants, inondant le souk. Face à cette invasion, de nombreux marchands, occupant des box  au sein du marché et activant légalement, se sont plaints de la concurrence déloyale des marchands informels qui squattent le reste des coins, dont la majeure  la majeure partie au marché, et qui s’installent sans crier gare auprès de leurs étals. Fatigués  de subir les retombées de cette concurrence déloyale des marchands installés, illicitement, aux abords de leurs commerces, ils  viennent d'adresser une correspondance aux autorités concernées.  Ils  dénoncent le retour en force du commerce informel, quelques mois seulement, après la grande opération menée par les services de la daïra qui avait permis de libérer ces axes squattés.. Notons à ce sujet  que, l'occupation illicite de l'espace public a, depuis des années, constitué un véritable casse-tête pour les autorités publiques. A Oran, les différentes tentatives menées par les responsables locaux visant à éradiquer le phénomène n'ont pas donné les résultats attendus. Après les multiples opérations de chasse, effectuées depuis près de 3 ans, des tables d'étalage, illicitement installées dans les différents marchés des communes ont refait surface. Ces opérations avaient nécessité la mobilisation de grands moyens des communes et des services de sécurité pour lutter contre l'informel. Malheureusement, certains clients  restent si aguichés par ces étals du marché informel qui  active  aux abords  des marchés publics, en  proposant une marchandise à des prix légèrement inférieurs, chose qui  ne cesse de les attirer.

Smain
Lundi 26 Août 2019 - 18:18
Lu 408 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 13-09-2020.pdf
3.34 Mo - 12/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+