REFLEXION

MANQUE D’HYGIENE, D'ENCADREMENT ET INSECURITE EN MILIEU SCOLAIRE : Débrayage de 22 enseignants au lycée de Tigditt

Depuis la rentrée scolaire, le département de l'éducation à Mostaganem passe d'une crise à une autre, et ne cesse de se distinguer par une montée au créneau du personnel enseignant qui se manifeste par des arrêts de cours en dénonçant de multiples problèmes qui entravent la bonne scolarité des élèves et ne permettent nullement le bon fonctionnement des établissements scolaires.



Hier matin, les 22 enseignants du lycée " le chahid Idrissi Senouci", sis à Tigditt ont observé un arrêt de cours pour protester contre le climat régnant au sein de cet établissement scolaire. Unanimes, les enseignants dénoncent l'insécurité au sein du lycée, se distinguant par la présence quotidienne de personnes étrangères à l’établissement, surtout les délinquants qui escaladent le mur et pénètrent en cour pour agresser les élèves et plus particulièrement les filles, au vu et su du personnel de la surveillance générale, qui semble ne point s'inquiéter de ses intrus. A titre d'information, le 22 du mois dernier, une bagarre a éclaté au sein de l'école, entre un lycéen et un délinquant qui a osé  ouvrir la porte de la classe en effrayant l'enseignante et ses élèves. Le délégué de la CNAPSET (Conseil National du Personnel de l'enseignement Secondaire et Technique), M. Belaid Mohamed, nous a également cité d'autres problèmes, dont le manque flagrant de l'encadrement (manque d'un censeur et d'un surveillant général), l'état déplorable des classes de cours, des équipements (chaises, tableaux), état piteux de la salle des professeurs, absence de séparation des toilettes des enseignants. Cette situation qui frise l’intolérable a fini par influer sur le cursus scolaire des lycéens, qui demeure sans cesse perturber par la persistance des problèmes cités qui restent à ce jour, sans la moindre solution en vue. Notons au passage, que le chargé de la direction a exigé une autorisation de la direction de l’éducation pour l’accès à l’établissement et nous a contraints à recevoir les informations recueillies auprès du délégué du CNAPSET, en dehors du périmètre de l’école ! A cet effet, nous dénonçons un tel comportement, qui ressemble trop à une rétention pure et simple de l'information et constitue une entrave à l'exercice de l'activité journalistique, qui ne doit plus subir de tels actes, datant d'une époque révolue.

L. Ammar
Dimanche 6 Novembre 2016 - 17:10
Lu 290 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma