REFLEXION

MALGRE LES 2 MILLIONS DE QUINTAUX DE POMME DE TERRE RECOLTES : Le tubercule si prisé, toujours assez cher

La pomme de terre, ce tubercule si prisé par les ménages algériens, de par ses multiples usages en cuisine, demeure encore si cher pour certains citoyens qui ne parviennent pas à se le payer. Son prix reste si variable et varie en ce mois sacré, de 50 à 70 dinars le kilogramme malgré la forte récolte enregistrée en cette saison, dépassant largement les 02 millions de quintaux…. Une production record qui n’a su influer sur son prix qui ne doit guère excéder les 30 dinars, selon l’avis de certains fellahs qui la cèdent à 20 dinars le kilogramme aux champs.



Toujours en ce sens, Il a été récolté jusqu’à présent au niveau de la wilaya de Mostaganem 2 millions et 70.000 quintaux de pommes de terre de saison  durant la saison agricole 2018-2019, selon la Direction des services  agricoles. En effet,  cette opération de récolte a touché  6090 hectares, représentant 51 % de la superficie totale plantée, estimée à 11760 hectares, avec un rendement qui a dépassé 340 quintaux à l’hectare. Notons que l’opération de récolte a commencé cette saison  un peu tard à la fin du mois  d'Avril à cause du verglas enregistré au niveau de la wilaya durant les mois précédents de décembre et janvier, et cela sans affecter  les prévisions de la production qui va dépasser  4 millions de quintaux vers la fin de  cette campagne. Parallèlement à cette opération, il a été lancé depuis le mois  précédent de Mars , la  campagne de récolte  de la pomme de terre  précoce , ce qui a permis la production de plus de 170.000 quintaux, avec un rendement de 280 quintaux par hectare .Selon la même source, les quantités de pommes de terre récoltées pourront approvisionner diverses régions de la wilaya et les régions voisines et même le reste des wilayas du pays.  La wilaya de Mostaganem est considérée comme l'un des principaux fournisseurs de ce légume, en plus de la wilaya d’El Oued. Ce qui a influé sur son prix sur le marché, où elle est passée de 60 DA kg à 50 da le kg au niveau  du marché d’Ain Sefra.  Cette quantité contribuera à la régulation du marché et assurera la disponibilité du produit et la stabilité des prix pour se maintenir à une limite raisonnable durant ce mois sacré et la prochaine saison estivale .

Yacine Gana
Vendredi 17 Mai 2019 - 18:11
Lu 266 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-07-2019.pdf
3.69 Mo - 20/07/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+