REFLEXION

MAHDIA (TIARET) : Des citoyens interdisent au maire la sortie de la daïra

Des dizaines de citoyens ont interdit au maire de Mahdia de sortir du siège de la daïra et lui ont demandé de revoir la liste des bénéficiaires de logements sociaux qui a été un véritable mobile de colère et de grogne, voire même, un repère de bouillonnement social, suivi de contestations, apprend-on auprès de sources généralement bien informées.



Le maire, en compagnie d'autres maires étaient en réunion avec le chef de daïra, dont l'objet était l’étude de certains projets relatifs au développement communal. Cette liste, faudrait-il le rappeler et sur ordre du wali de Tiaret, fait actuellement l’objet d'une enquête et ce après "une fuite" de certains formulaires au niveau d'une direction. Non  encore affichée, cette liste s'est propagée de bouche à oreille, créant l’événement au niveau de la commune, cela en dépit que n’étant pas définitive et qu'elle était dans le viseur de l'assainissement, communément appelé "filtre". Cette réunion au niveau de la daïra a pris fin à une heure tardive et cela n'a pas empêché, le maire Mr Blaha, de prendre en charge les préoccupations de ces citoyens et de leur déclarer officiellement que la liste a fait l’objet de traitements très avancés et en cas de signalement de recours fondés, il prendra toutes les mesures nécessaires, rejoignant de ce fait la déclaration officielle du wali de Tiaret qui a menacé les milieux qui étaient derrière la propagation et la fuite de cette liste qualifiée par la majorité des citoyens comme étant une liste de la "honte", en signalant que cette liste n'a pas encore été affichée et était sous filtre, le temps du début des contestations. Dans le même contexte, le wali de Tiaret a fait serment qu'il déploiera tous ses efforts pour que le logement ira aux nécessiteux et qu’il n’y a pas de place pour les "opportunistes", tous azimuts. Par ailleurs, la commune de Mahdia accuse un grand déficit en matière de logements et souffre crucialement de ce problème en vue de satisfaire les préoccupations des citoyens de cette grande ville considérée comme le troisième pôle urbain, au niveau de la wilaya de Tiaret. Il a été prévu la livraison d'un quota de lots de terrain et aussi d'autres formes de logements, à l'exemple du logement rural, A.A.D.L, ou encore le L.P.A  et dans l'attente de ces nouveaux programmes, les bouillonnements discrets "s’éparpillent" d'un quartier à un autre pour un regain de contestations pacifiques, ajoutent nos sources. Le wali de Tiaret, vient de prendre, très sérieusement, en charge les appels innocents des citoyens exclus de cette liste qui a fait beaucoup de bruit.

Abdelkader Benrebiha
Mardi 29 Octobre 2019 - 15:28
Lu 435 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma