REFLEXION

M. BENCHENNI CHAREF, PDT DE L’ESPERANCE DE MOSTAGANEM A ‘’REFLEXION’’ : ‘’Je vous promets l’accession de l’ESM’’

Après une absence de 7 ans, revoilà M. Benchenni Charef est de retour aux commandes du club far de la ville de Mostaganem, l’Espérance. Il a pris ses fonctions de président au milieu de la saison dernière, suite à la sollicitation du wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelwahid, qui voulait à tout prix sauver l’équipe et donner un espoir à Mostaganem de voir un jour un club mostaganémois évoluer en division professionnelle (ligue 1 ou 2).



Et M. Benchenni Charef, l’enfant du club, a accepté, sans hésitation, de relever les défis et prendre en main les destinées de l’ESM.  Questionné sur la situation actuelle de l’Espérance, M. Benchenni nous dira que le recrutement effectué l’année passée par ses prédécesseurs n’était pas à la hauteur. Selon M. Benchenni, son équipe a essayé durant la phase retour d’arracher une position honorable dans le classement étant donné que l’accession était, à ce moment-là, impossible, ‘’vu l’écart de points qui séparait le leader WA Tlemcen de notre équipe’’, a-t-il expliqué. Il ajouta qu’en plus de cela, l’ambiance dans l’équipe ne donnait  point des signes encourageants pour l’avenir. À cet effet, dira le président de l’ESM, ‘’pour la prochaine saison, nous avons gardé 8 joueurs locaux autour desquels sera formée l’équipe’’, soulignant que la formation d’une équipe prend du temps. L’ESM, selon notre interlocuteur, espère recruter 11 ou 12 joueurs de renom. Pour cela, il demande l’appui des autorités locales car, dit-il, l’année passée avec un budget de 3,2 milliards de centimes, l’accession n’était pas  possible. M. Benchenni donna l’exemple de l’équipe championne, le widad de Tlemcen qui avait eu un budget de 13 milliards pour arracher une place en ligue 2 professionnelle. Concernant la situation financière du club, le patron de Propal Algérie révéla qu’à son arrivée à l’équipe, l’ESM avait des dettes envers ses anciens dirigeants. Il cita l’exemple de M. Bechelaghem (3 millions DA) et M. Tadjou (5,3 millions DA) ainsi que des dettes antérieures de plus de 4 millions de DA. Ces dettes seront graduellement remboursées, a-t-il rassuré.  Par ailleurs, le Pdt de l’ESM a indiqué que son bureau œuvre auprès de la Conservation foncière de Mostaganem à régulariser la situation du Novelti après évaluation. Cependant, la question qui préoccupe l’actuelle direction de l’équipe, dit-il, c’est le manque de sponsors sportifs. Il espère, à cet effet, un soutien du wali Temmar Abdelwahid, qu’il remercie énormément, pour convaincre quelques opérateurs économiques de Mostaganem de conclure avec l’équipe des conventions de sponsoring afin de clore définitivement le chapitre finances de l’équipe. Et à M. Benchenni Charef de conclure : ‘’Je vous promets l’accession si toutes les conditions sont réunies’’.   

Charef D.
Mercredi 14 Juin 2017 - 20:10
Lu 4722 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-09-2020.pdf
3.34 Mo - 27/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+