REFLEXION

Lettre aux opposants à l’élection !



La lettre qui suit s’adresse à tous ceux qui appellent au boycott à l’élection , croyant détenir l’avenir du pays entre leurs mains, seuls commandants de bord de la barque de l’Algérie !
En faisant tout ce tamtam, et ce tapage pour chahuter l’élection présidentielle, ils prétextent avoir peur pour l’Algérie, ils dévoilent la face cachée de leur plan machiavélique et leur vrai visage dénué de citoyenneté d’honnêteté, d'intégrité et surtout de morale. Ainsi, ils s’affichent en soldats de l’union européenne et se mettent au service de leur mère adoptive, la France, en se mettant dans les tranchées en première ligne pour mitrailler leur vraie mère l’Algérie.
Ils changent de tailleur, de la Issaba de Bouteflika, Rebrab, Haddad et consorts à madame Fafa, Nezzar et la clique pour se tailler un nouveau costume d’opposant, moucheté d’une ‘’démocratie’’ dictée par l’au-delà de la méditerranée pour exposer au grand jour , l’imposture ‘’mediatiquo-religieuse fédéraliste’’ pour diviser le pays , empêcher le scrutin, mettre à feu et à sang l’Algérie pour la vendre aux plus offrants !  
Ce que diffusent ces mercenaires à la solde de Qatar et les députés du Quai d’Orsay sur les réseaux sociaux , et les fameuses pages Facebook des anciens émirs de la GIA, Dhina, Zitout et les autres, épicés et partagés par les adeptes de l’académie berbère en France, créée par le sioniste Jacques Bénet, pour plaire à Israël  , n’est en vérité qu’une campagne d’intox pleine de mensonges visant à détourner le vrai Hirak du 22 février, cette révolution saine et citoyenne qui appelle au changement pacifique à travers une élection propre et transparente .
 Cette élection, que l’armée, l’ange gardien de la sécurité du pays et avec lui toute l’Algérie, ont adopté, comme seule et unique issue pour sortir de la crise, le seul passage de l’Algérie dictatoriale de Bouteflika vers l’Algérie de l’après Bouteflika, en un mot, elle est l’unique passerelle sécurisée vers la deuxième République sans risque, et sans abuser de la constitution.
En effet, on assiste plutôt à un ‘’formatage diabolique’’ de certains de nos jeunes pour la remise en cause des efforts de l’institution militaire, concernant l’éradication de la mafia politico-financière, l’emprisonnement de ses membres et l’organisation de la présidentielle dans les délais.
L’heure est aux élections, la démocratie passe par les urnes et la minorité qui croit faire ce boom pour empêcher la volonté du peuple de choisir son président, elle doit revoir ses plans, changer de camp, suivre la majorité, parce que le train a sifflé et il n’y’aura plus de place pour les ‘’auto-stoppeurs’’, le temps des désignations est révolu !

 

Belkacem.B
Lundi 9 Décembre 2019 - 18:59
Lu 935 fois
Mots pour Maux
               Partager Partager

Entre Nous | Mots pour Maux | Mosta-Scopie






Edition du 09-04-2020.pdf
4.71 Mo - 08/04/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+