REFLEXION

Lettre à Monsieur le Ministre de l’habitat



Monsieur Bouhadjar Hadj
Bâtiment U2  n° 685 – Cité des 800 logements
Tigditt – 27000 Mostaganem
Réf : inscription  AADL n° 270036473 du 22/09/2013
Objet : Requête urgente

Excellence, suite au bouleversement  de ma situation sociale et aux changements intervenus  dans ma  situation professionnelle, j’ai l’honneur  de revenir  auprès de votre autorité  afin de solliciter de bien vouloir prendre acte  de ma présente  lettre  et intervenir en ma faveur dans ce dossier . A  cet effet, je porte à votre connaissance que je suis né le 15/04/1976 à Mostaganem, marié et père de  deux enfants, j’exerçais l’activité de taxieur depuis 2008  à Septembre  2016 (profession qui était inscrite dans le dossier initial AADL). Ayant  un salaire inférieur  au barème requis  dans le cadre d’AADL, j’ai introduis un autre dossier  auprès du social en date du 07/01/2009 sous le numéro 836/2009. Ensuite, poussé par les difficultés de logement, j’ai introduis une autre demande dans le cadre du LPA  en date  du 18/05/2010. Les  dossiers AADL et  LPA  m’ont été rejetés  sur la base  que je ne percevais  pas un salaire  conséquent et en rapport avec le prix du logement mais ces refus ne m’ont pas été notifié  par écrit à ce jour. Le 17/10/2016, j’ai pu avoir un poste d’enseignant et de ce fait, j’ai changé de métier, une profession par laquelle je perçois  un salaire  de 31.117, 30  dinars, soit un revenu bien meilleur que celui de la profession précédente. Toutefois, j’habite toujours chez mes parents qui ont juste un  F3  dans un immeuble  du social. Je dispose d’une chambre avec ma femme et mes enfants et j’utilise les mêmes lieux  communs que mes parents et mes frères et sœurs. A  ce jour, malgré mes réclamations verbales et écrites, mes entrevues avec le chef de daïra de Mostaganem, je n’ai  reçu aucun avis écrit que ce soit négatif ou positif et de  ce fait  je souffre  avec ma famille de cette situation car je suis pris entre le marteau et l’enclume et je ne sais plus à quel saint me vouer.  Ainsi et de  ce qui précède, je vous saurais gré de bien vouloir intervenir auprès de qui de droit afin d’étudier  ma situation pour adjoindre les nouveaux éléments concernant ma nouvelle profession à mon dossier  et ainsi m’accorder  un logement dans n’importe quel programme afin d’y abriter mes enfants qui grandissent en souffrant de l’exigüité. Comptant sur votre compréhension et dans l’attente de vous lire favorablement, veuillez, croire, Excellence, l’expression de ma profonde gratitude.                                           Le requérant : M. Bouhadjar Hadj    
 

Le requérant : M. Bouhadjar Hadj
Vendredi 28 Décembre 2018 - 17:24
Lu 725 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-03-2019.pdf
3.22 Mo - 23/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+