REFLEXION

Les travaux d'Hercule du futur Président… !



Cinq prétendants à la magistrature suprême ont confronté leurs idées pour une même cause.  Le concept de chacun, c’est convaincre les millions d’électeurs qui attendent impatiemment une sortie de crise sociale, politique, économique du pays….  Leurs contributions respectives sont sensées résumer chacun son projet pour une Algérie souveraine, libre et ordonnée, loin de toutes les spéculations étrangères, comme l’espèrent les citoyens sortis en masse depuis février 2019. La grande marche pour la démocratie s’étant considérablement ancrée dans les esprits de tous, est un signe prometteur pour l’avenir démocratique du pays. Une journée seulement nous sépare de l’évènement phare de l’élection présidentielle, un idéal et un espoir avec le ‘’Temps qui viendra travailler ensemble’’, pour construire une République, tant espérée par les Algériens. La lutte qui se joue entre les cinq prétendants à la magistrature suprême est un énorme pari : ce qui n’est pas chose facile. Cela devrait se jouer dès le premier tour de l’élection, où le favori conscient des problèmes qui sont en veille dans l’attente d’une avancée urgente, notamment trouver des solutions à tous les problèmes et revendications posées depuis la marche du ‘’Hirak’’, le 22 février. Il doit guider les algériens vers un avenir radieux et prospère, à rompre avec le passé, permettre à tous d’exprimer leurs émotions, d’écouter et de se faire écouter. Pour chaque algérien, c’est le moment de vérité, il espère de tout cœur que ce ‘’décembre vert’’, sera le mois de l’espoir, de l’aire de la technologie des technocrates, du choix de la compétence, une politique pour stopper le phénomène de la ‘’harrga’’ et la fuite des cerveaux, tendre la main aux malades chroniques, aux SDF, les orphelins, les veuves et autres, être à l’écoute des jeunes, lutter contre le chômage.
 Mettre en œuvre une stratégie adéquate pour l’amélioration du cadre social, de l’évolution du système éducatif, de la réforme de la santé, de la lutte contre les fléaux sociaux, et frapper avec une main ferme les corrupteurs et les corrompus et mettre un terme à la bureaucratie qui gangrène nos administrations.
Assurer la sécurité des personnes et des biens dans le cadre d’une justice forte et de rigueur où ‘’nul n’est au-dessus des lois’’...
Ce sont là, les travaux urgents d’Hercule, auxquels devra faire face le nouveau Président de la République, tant attendu par les Algériens qui ne demandent qu’à tourner la page sombre du passé. En ce mois de ‘’décembre vert’’ où la nature éclos, il est permis de renouer avec l’espoir de construire une nouvelle et véritable République Démocratique et Populaire. Une Algérie nouvelle, respectée par les institutions internationales, qui sera le miroir des pays arabes et musulmans à travers le monde !     

 

Belkacem.B
Mardi 10 Décembre 2019 - 19:49
Lu 1176 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 231

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 01-10-2020.pdf
3.41 Mo - 30/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+