REFLEXION

Les oligarques de Mosta, sous ISTN



Les oligarques de Mosta, sous ISTN
El Mendjel est arrivé à Mostaganem, Moul Firma vient d’apprendre que le patron d’un hôtel, ainsi que des industriels et des politiciens sont frappés par l'interdiction de sortie du territoire national (ISTN). D’habitude, quelques industriels, et des députés mostaganémois,’’ France-Trotteurs’’, abonnés aux visites de leur mère Fafa, sont aux abonnés absents dans les aéroports, tandis que certains plus chanceux avaient quitté le pays avant la mise sous ISTN, tels que le gendre de Bouteflika, le sieur Karim. Moul Firma qui était hier, en compagnie de quelques amis, très informés, a appris que le patron de deux hôtels et promoteur ‘’Very important person’’(VIP), connu encore sous le nom de ‘’Moul Adjala kabira’’, qui déplumait nos enfants, de 600 da /la tournée, ou encore dénommé le grand ‘’H’’, dans les publications de Moul Firma ,il y’a quelques jours, se trouve dans de mauvais draps, en plus de sa mise sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire national, il serait sous enquête concernant les tas de terrains et projets dont il a bénéficié à Mostaganem, sur recommandation de son protecteur, son proche de ‘’Barrigo’’ , le milliardaire Réda Kouninef, l'homme qui parle à l'oreille de Saïd Bouteflika. El Mendjel a bien choisi sa cible, il s’agit d’un jeune qui a fait une fortune énorme dans un lap de temps, depuis l’arrivée de Bouteflika. Il était le promoteur qui avait le monopole sur tous les projets de réalisation de logements promotionnels, du temps du wali Zoukh quand il a eu la part du lion dans le projet de la réalisation de la nouvelle cité la Salamandre, en amassant des centaines de milliards via les subventions de l’Etat , les crédits bancaires  et même la vente du sable. A la Salamandre, fut la réalisation des immeubles, un plateau de sable, dont il a partagé ‘’Fifty-fifty’’ avec le député des ‘’Omra gratuites’’. Ainsi, le chouchou de Zoukh et des Kouninefs, risque de les rejoindre à El-Harrach. Les amis de Moul Firma ont parlé aussi d’un grand industriel, un repris de justice qui a fui la bourgade de Zemmoura, et qui est devenu grâce à ses relations avec les ex-patrons du DRS, le propriétaire d’une grande usine étatique, et d’un grand espace commercial aménagé par l’Etat, qui lui ont été cédés tous les deux au dinar symbolique, sans parler des crédits attribués par la BADR et les autres banques, dont la majorité a été transférée à l’étranger, où il compte plusieurs investissements en son nom dans différents pays. Et la liste des ISTN comprend également le neveu de Boutef et ‘’habibhoum’’ le député milliardaire ! Moul Firma suit de près cette affaire, restez Zen et faites chauffer votre compte FB !

Réflexion
Vendredi 7 Juin 2019 - 17:15
Lu 2042 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+