REFLEXION

Les non-dits du beau-frère de l’ancien Rais !



Les non-dits du beau-frère de l’ancien Rais !
Alors qu’il était en train de pondre cette chronique, un message s'affiche sur l'écran du téléphone de Moul Firma, lui annonçant que madame Dalila de Tlemcen était derrière le limogeage du Procureur de la République près le tribunal de Tlemcen… Ce limogeage est intimement lié à une affaire de corruption impliquant « Madame Dalila ». Cette dernière qui n’est autre que la fameuse mostaganémoise fabriquée par le sieur Benmansour, la chef de service du cadastre de Mostaganem, parachutée au poste de directrice du cadastre de Tlemcen par les soins du beau frère de l’ancien Rais avant d’être promue au poste de directrice régionale du cadastre d’Oran .La source  a révélé , qu’elle a octroyé pas moins de 50 hectares de terrains situés à travers trois wilayas de l’ouest à des membres de sa famille et proches, dont des terrains appartenant à des particuliers,  qui leurs plaintes ont été gelées par ce Procureur limogé. Cette dame qui se trouve sous contrôle judicaire traine derrière elle d’autres affaires de pillage d’immobilier. Moul Firma recontacta son ami l’expéditeur du message, pour lui rappeler que la justice de Mostaganem, devrait également ouvrir son dossier concernant ses affaires avec le sieur Benmansour et comment elle a régularisé son dossier d’acquisition d'un lopin de terre (2000m² coopérative OIAC) au dinar symbolique, enregistré au nom de son épouse, la sœur de l’ancien président ! Egalement l’affaire du terrain pour la réalisation d’une station d’essence avec motel, un terrain de 3000m² octroyé dans le cadre de CALPIREF en 2012 au prix symbolique de 3000 da/m² au nom du neveu de Benmansour Boukhlif Djaafar, qui a également bénéficié d’un crédit bancaire de 25 milliards de cts pour réaliser le dit projet. Aujourd’hui, cette station qui n’est pas encore achevée, est mise en vente pour 45 milliards de cts, Moul Firma se rappelle qu’un de ses amis lui a raconté qu’un industriel lui a offert un prix de 35 milliards pour l’acheter mais il n’a pas accepté.
Moul Firma se rappelle aussi, du chouchou du beau frère de l’ancien Raïs, le petit chef de service de la DTP qui a été parachuté aussi au poste de directeur des Tavaux publics à Mascara, et le placement du député du cadenas sur la liste Fln en moins de 24h. En effet,  enchaina Moul Firma , le sieur Benmansour qui faisait la pluie et le beau temps à Mostaganem, allant jusqu’à limoger l’ancien wali Maabad à coup de téléphone pour lui avoir refusé le permis de construire, ne semble pas s’inquiéter. Alors qu’il a bâti l’empire des panneaux publicitaires pour son fils Karim, qui a raflé des milliards de dinars sous l’ère de son oncle Saïd, avant de quitter le pays après que son nom a été cité dans la liste des ISTN, s’’est accaparé d’un grand terrain à Ain Nouissy pour construire une usine d’emballage et bénéficié d’un crédit de 15 milliards, le sieur Benmansour profite aujourd’hui de sa belle retraite sous le soleil de Mostaganem ! Cette Mostaganem qui a été vendue sur un plat en or aux oligarques avec la ‘’baraqua’’ de ses députés et maires.      
 

Réflexion
Lundi 19 Août 2019 - 20:31
Lu 2101 fois
Moul Firma
               Partager Partager

Dans la même rubrique:

Baraka Mranka ! - 15/09/2019

1 2 3 4 5 » ... 39

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+