REFLEXION

Les moutons du vendredi !



Les moutons  du vendredi !
Trois choses ont caricaturé la fête de l’Aid El  Adha de Moul Firma, l’histoire d’un petit enfant de 10 ans qui est venu le voir  quelques minutes avant la prière du Maghreb, lui annonçant qu’il est orphelin, et qu’il vit avec sa mère sans ressources financières, lui demandant de lui acheter un kg de viande pour fêter l’aïd, et l’histoire de ces corrompus, responsables et élus qui se pointent à chaque vendredi au Hirak, dénonçant un système qui les enrichi sous couvert d’un FLN adapté et taillé sur mesure en fonction du contexte. Et enfin l’histoire, la photo d’un maire corrompu à la Mecque, avec un visage parfait d’un ‘’’Hadj’’, levant ses mains vers la Kaaba, qui ne prie surement pas pour la stabilité de l’Algérie mais pour son argentier, qui lui a offert un pèlerinage pour service rendu ! Pour l’enfant , Dieu Merci, il est parti fou de joie avec sa viande pour annoncer la nouvelle à sa maman , mais pour les deux autres , Moul Firma , s’est manifesté tôt le matin à la mosquée pour prier contre ces oligarques qui empoisonnent le Hirak et cet élu au pluriel qui vend son propre peuple aux dépens de son propre intérêt ! Encore affecté par les images de ces ‘’Harkis’’ du Hirak, qui se donnent rendez-vous chaque Vendredi, des individus sans scrupules, habillés du drapeau scandant la Issaba alors qu’ils faisaient partie de cette Issaba ! Ce vendredi, Moul Firma était là : son regard fixé sur un groupe, il crie à la détresse et présente ses condoléances aux jeunes manifestants qui proclament le changement ! Moul Firma pointe de sa main, un ancien élu de la commune bien enveloppé dans les couleurs nationales, dont certains le présentent comme l’un des leaders du Hirak, parce qu’ils ne connaissent pas son histoire de dilapidation de foncier, ni ses malversations dans les marchés publics, d’où il avait écopé de la prison pour sa mauvaise gestion ! Un peu plus loin, un autre qui avait dirigé la vice-présidence de la même commune, et qui avait transformé son service en une Sarl Familiale, juste à côté de ce dernier, un autre ancien maire qui a dépouillé les caisses de la commune et détourné un terrain d’utilité publique. Avançant un peu plus loin, Moul Firma croise, un petit oligarque, le beau fils d’un député, qui sans aucun bagage, il se retrouve en un laps de temps à la tête d’une direction, il vient comme les autres surfer le Hirak pour tromper les manifestants. Une autre personne, étonna par sa présence, Moul Firma, il s’agit d’un ancien responsable qui s’est bien servi sous l’air de l’ancien raïs, propriétaire de biens immobiliers et une retraite en or et se cloue chaque vendredi à la placette  scandant le changement. Un changement réclamé par les ‘’pistoleros’’ de la Issaba, ne fait que retarder le changement réclamé légitimement par la jeunesse qui n’a pas gouté au miel des Zouaves ! Mais pourquoi enveniment-ils, l’espoir de cette jeunesse et pourquoi se cachent-ils derrière les drapeaux du Hirak ? Se demande Moul Firma !  Eh Bien, la Réponse est claire..! Si au pays des animaux, le Chat échaudé craint l’eau froide, chez nous en Algérie, le corrompu craint le Hirak. Depuis que l’épée de la justice plane au-dessus des têtes des responsables, élus, et agents indélicats, l’honnêteté est subitement partagée par tous ! Tellement, qu’ils ont eu froid dans le dos, qu’ils se sont couverts d’honnêteté, désormais, ils n’auront pas le choix que de se clouer chaque vendredi au Hirak ! Sinon, si leurs noms en leur absence seront scandés par les manifestants, le risque est grand et qui pourra leur coûter tout bêtement une convocation de la justice ! Les pauvres !  Comme dit le proverbe ‘’ Chien sans queue n'a pas honte de montrer son derrière !’’

Réflexion
Lundi 12 Août 2019 - 19:02
Lu 1256 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-08-2019.pdf
2.44 Mo - 21/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+