REFLEXION

Les logements des responsables, acte 4



Les logements des responsables, acte 4
Moul firma, trouvant un peu de temps, en attendant la visite de son ami qui lui a promu de prendre une tasse de café chez lui, par curiosité, il consulte les commentaires de sa dernière publication partagée sur une page Facebook. Un internaute avait écrit que l’ancien wali Zoukh, s’est accaparé en son nom d’une splendide villa au niveau de la résidence de l’Hydraulique. Cette information a éveillé les doutes de Moul firma, qui sans perdre de temps, court vers le débarras pour chercher dans les archives de 2007. Consultant ses archives, il découvre que la dite villa, bien de l’Etat, qui était occupée par un fonctionnaire de la direction de l’hydraulique, a fait état d’un désistement au profit de l’ancien maire de Mostaganem, l’ami du maire Pujol de Perpignan. L’ancien maire à trois retraites, également conseiller administratif dans la maison de Haddad à Mostaganem, avait attribué un logement social à l’employé occupant  la villa et en activant ses relations et son influence il a bénéficié de cette spacieuse et splendide villa, style coloniale, au dinar symbolique contre 12 millions de cts seulement.  Moul firma fixe des yeux un autre dossier, toujours concernant la commune, l’occasion de se rappeler un peu des scandales enterrés des anciens maires de Mostaganem ? Moul firma, impatient de lire le contenu d’un autre dossier bien enfouie sous un vieux carton, il contourne les vieux journaux et tout de suite, la une d’’un vieux numéro de Réflexion lui tape à l’œil ! Une rebelle photo du maire ‘’ Moul villa’’ et quelques anciens élus en photo d’ensemble avec le maire de Perpignan et un maire d’une commune juive, lors d’une visite de jumelage à Perpignan. Sans commentaires, Moul firma, ouvre le dossier, et à la grande surprise, il découvre encore d’autres scandales du foncier de la commune ! Qu’en est-il des logements de fonction de la commune, où est le logement de fonction de la commune, et les logements de fonction situés à la cité Hlm pas loin de l’université, le bureau de poste face  à la salle cheikh hamada transformé en bureau RND, l’ancienne fourrière, le logement du SG situé au boulodrome, les toilettes publiques transformées en commerce, l’ancien souk fellah de Montplaisir transformé en ‘’Asil’’, l’ancienne COFEL, transformée en locaux commerciaux, l’ancienne ‘’Bata’’ transformée en ‘’Jacket club’’, tellement que la liste était longue , Moul firma , allait oublier le rendez-vous de son ami , heureusement que El-Hadja l’a averti de sa venue. Tous les deux sur la terrasse, Moul firma, ne voulant plus parler des secrets du débarras, il dit en murmurant bon débarras ! Avant d’inviter son ami à continuer l’épisode des logements des responsables !  Son ami, épuisé par la montée des escaliers,  prend un bon souffle, et raconte : aujourd’hui je parlerai des entrepreneurs milliardaires qui se sont enrichis sur le dos de l’Etat, je citerai l’exemple de G. A, un grand entrepreneur milliardaire, à Ain Nouissy qui a bénéficié de deux apparts F4 et F5 au nom de son fils. R.B.K et un auditeur qui lui aussi a bénéficié d’un F4 aux 72 logements et M.B un fournisseur de l’agence foncière a bénéficié également, d’un F4 aux 72 logements. Egalement le soit disant milliardaire des 300 milliards de la banque qui a bénéficié de l’ancien siège du bureau d’étude de la wilaya et le fameux milliardaire ‘’Moul Volkswagen’’ qui après avoir bouffé 900 milliards des banques  se reconvertit en promoteur. Fatigué, Moul firma, reporte la suite de ce dossier pour un autre  jour !

Réflexion
Mardi 16 Juillet 2019 - 20:31
Lu 1036 fois
Moul Firma
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 47

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-12-2019.pdf
3.76 Mo - 08/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+