REFLEXION

Les gâtés de la cocaïne gate



On parle beaucoup de la drogue et des scandales des maires en ce moment en Algérie. De la Coke de Kamel Bouchi qui a enterré la politique des Mokri, Ould Abbes, Naima Salhi et des scandales d’adultères qui ont offusqué l’arrogance de Chihab et mis en ambiguïté le choix des élus municipaux. Et entre les deux nouvelles qui viennent d’inaugurer la saison estivale, les sorties inédites des deux walis de la République, le wali de Mila qui inaugure en fanfare une ‘’bassine d’eau’’ à la place d’une piscine et le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, malmené par les medias pour sa soit disant relation avec la Coke.  Mais le plus comique, et personne ne l'a relevé, et puisque tout le monde parle de la mafia des plages payantes, des enfants des chefs de partis islamistes qui ont trouvé la solution au problème de la plage payante. Est-ce que vous savez quelle est la plage non payante que le fils de l’ancien ministre Aboudjerra Soltani a choisi ? C'est  la belle plage nudiste de la ‘’Costa del Sol’’. L'ironie de l'histoire de cette Coke, c'est qu’elle tombe au moment où l’opposition relance le débat sur l’élection présidentielle et le choix porté sur le futur locataire d’El-Mouradia sous le regard craintif que le président succède à lui-même. Savoureux, mais pas pour longtemps ?  La semaine dernière, on a entendu que leur favori à la présidentielle est tombé du haut de l'échelle, et que le King de la drogue El-Bouchi qui pouvait financer leur campagne, n’est plus boucher, sa fortune est séquestrée et cantonne dans la geôle d’El-Harrach et que d’autres qui l’ont aidé pour devenir le milliardaire des temps de la Coke vont bientôt lui rendre visite. Et ils seront tous bien pris en belle photo affichée sur l’un des panneaux publicitaires, du Leader As display, El hadj Mourad, qui a rejoint tôt son ami El Bouchi en prison pour discuter des frais de cette nouvelle Pub.  Le verdict est tombé ! Des affairistes et politiciens qui se sont sucrés, ont plaidé l’innocence du boucher, déclarant que la viande importée était destinée gratis aux pauvres et que la Coke n’était pas prévue dans le contrat , peut-être ,un bonus, comme dans le bon vieux temps de souk el fellah , si tu prends les œufs tu seras obligé de prendre avec, les haricots ! Mais ils ont oublié que ces mêmes ‘’souks el fellah ‘’ont été squattés par leurs paires pour stocker leur Coke. Ces ‘’politicos’’ trop débiles pour pousser la charrue, bien trop lente pour couvrir leurs lapins, leurs enfants , qui sont au cœur du scandale de la cocaïne, ont été obligés de se plier devant les taureaux  de la justice qui n’ont épargné aucun de ses petits gâtés, déjà le bruit court que deux fils de deux puissants responsables se trouvent en prison. Enfin le dossier de la Coke, prend une autre piste pour prendre la forme de Khalifa bis, après que des souscripteurs réclament le remboursement de leur argent versé dans les caisses de l’empire de la promotion immobilière construit sur fond de blanchiment d’argent de la cocaïne !

Belkacem
Mardi 3 Juillet 2018 - 20:50
Lu 1484 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+