REFLEXION

Les femmes sont-elles meilleures en politique ?



Il y’a en Algérie des mesures émancipatrices qui offrent aux femmes les conditions nécessaires à leur propulsion dans les espaces politiques et publiques, et non des mesures ayant pour effet le maintien des inégalités et distinctions. En outre, ces mesures ne sont que temporaires ce qui conduit à leur abrogation dès que les conditions d’égalité de chances et de traitements sont réalisées. La technique des quotas a été récusée par des juridictions au nom du principe de non discrimination mais elle a été adoptée par certains pays. Elle a été instaurée par la voie de réformes constitutionnelles ou législatives. Elle s’applique aux charges et postes non électifs ou électifs. Les quotas varient, ils oscillent entre 20 et 30%, ne dépassant que rarement ce seuil minimum de 30% fixé par le Conseil économique et social de l’ONU. Il n’en demeure pas moins que l’application et l’applicabilité de la technique des quotas sont l’objet de controverses. Ses défenseurs estiment que la représentation féminine a connu une nette progression dans les pays où elle a été adoptée. Ses adversaires considèrent qu’elle peut au contraire freiner le processus d’évolution des conditions sociales propices à la participation féminine sous l’impact de stratégies de résistance à des mesures volontaristes. Des associations féminines maghrébines ont critiqué la technique des quotas et se sont prononcées pour la parité. La parité constitue une mesure qui va au-delà du quota mais qui n’a été adoptée que par une minorité de pays. Elle semble avoir la faveur d’organisations internationales. Si elle peut être décrétée pour des postes non électifs, il paraît difficile de l’imposer pour les charges électives, à moins d’infléchir l’électorat au niveau des candidatures en instaurant la parité. Des représentants de gouvernements ont loué la parité affirmant qu’elle a entraîné une notable progression de la participation féminine à la prise de décisions.

Réflexion
Mercredi 8 Février 2012 - 11:36
Lu 233 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+