REFLEXION

Les députés sur 'le qui vive' !



Aujourd’hui, l’issue que prendra la fin de la crise du parlement, tient toujours en haleine de nombreux analystes de la question politique  et demeure toujours   du domaine de l’inconnu, que seuls les jours à venir finiront par dévoiler…. La vacance du poste du président de l’APN  a été constatée par une commission, qui a établi  un rapport en ce sens et  attend   la suite  de ce feuilleton  qui  continue d’un épisode à l’autre…  Alors, que  dira  le conseil constitutionnel qui a été  saisi  et que statuera t-il  sur ce sujet ? Tant  de questions  restent posées  et  ‘’démangent’’ déjà  beaucoup  de députés, qui semblent être pris  dans un piège qu’ils se sont tendus en réclamant la tête du chef de file !   Certains se demandent   si le train de vie  ‘’parlementaire ‘’ qu’ils mènent déjà depuis une année  va  se poursuivre. D’autres  ont fini par perdre le sourire face à l’entêtement de Si Bouhadja  à se maintenir sur son siège et  ne parait point inquiéter.  Face à cette peur qui  tenaille  les élus du peuple, attristés par la tournure prise par ce conflit qui engage sa quatrième semaine  de brouille, le toubib  Ould Abbès, devenu pompier pour la circonstance, tend à calmer les esprits et affirme  que le parlement ne sera pas dissous, que  son mandat  ira à son terme . Malheureusement, quelques députés ont du mal à le croire, et se voient déjà  perdre tout, le salaire  si élevé et tous les autres  avantages  qui en résultent  en cas où  le conseil constitutionnel décidera  du gel des activités du parlement. D’autres  font déjà dans l’anticipation politique, pensent aux prochaines élections législatives  et redoutent fort de ne point pouvoir figurer sur les listes.  A présent, ces malheureux parlementaires  demeurent dans  l’expectative, restent sur ‘’ le qui-vive’’, espèrent  une solution  qui  ne les éjectera plus de ces  sièges si dorés  dont ils  ont fini  par tomber si amoureux  et prêts à tout pour ne plus les quitter ! Alors   que fera  le conseil constitutionnel  dans les jours à venir ? Maintiendra –t-il  en place  ce parlement  qui  a bloqué  l’appareil  législatif  depuis déjà presque un mois ?  Accordera  t-il  un nouveau sursis à Si  Bouhadja?   Fera-t-il  encore durer le suspens ?  

L.Ammar
Samedi 20 Octobre 2018 - 18:54
Lu 480 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+