REFLEXION

Les climatiseurs augmentent le risque d’attraper le Covid-19



Éteindre la climatisation est une bonne idée, estime un expert de l’Académie royale britannique d'ingénierie interrogé par le Telegraph, et ce alors que l'OMS a changé d'avis sur la possibilité de transmission du Covid-19 dans l’air.
Les climatiseurs qui font circuler le même air dans une pièce risquent d’aggraver la propagation des particules virales si une personne est infectée par le Covid-19, annonce le journal The Telegraph qui se réfère à Shaun Fitzgerald, expert de l’Académie royale britannique d'ingénierie.
M.Fitzgerald rappelle qu’il y a deux types d'unités de climatisation: celles qui aspirent l’air de l'extérieur avant de le rejeter à l’intérieur, et celles qui font circuler le même air en le refroidissant. Les climatiseurs qui n’ont pas de «source dédiée d’air extérieur […] pourraient être responsables de la propagation des particules virales aéroportées dans le chemin des utilisateurs socialement distanciés», expliquent les recommandations de la Chartered Institution of Building Service Engineers (CIBSE) que M.Fitzgerald a aidé à rédiger.
«Si vous avez un climatiseur split, la stratégie que nous recommandons consiste à ouvrir la fenêtre et renoncer à avoir un environnement froid ou plus frais. S'il y a un minimum de vent, il y aura un mouvement d’air. Si vous ne pouvez pas ouvrir une fenêtre, éteignez l'appareil», indique M.Fitzgerald.
D’après lui, cela pourrait aller à l'encontre de la sagesse conventionnelle et être plus cher, mais ouvrir une fenêtre pendant le fonctionnement du climatiseur serait le meilleur moyen d'atténuer les risques d’attraper le Covid-19.
Selon le Telegraph, les climatiseurs ont attiré l’attention des experts depuis la publication d'une étude dans la revue Emerging Infectious Diseases consacrée à une flambée de Covid-19 dans un restaurant de Guangzhou, en Chine. Alors que 10 personnes étaient assises à trois tables distinctes, les chercheurs pensent que le flux d’air d'une unité de climatisation a propagé des gouttelettes entre les trois groupes.
Début juillet, plus de 200 scientifiques de 32 pays ont rédigé une lettre ouverte dans laquelle ils affirment avoir des preuves que le coronavirus qui provoque le Covid-19 peut se propager dans l'air et infecter des personnes. Ils ont exhorté l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à réviser ses recommandations relatives à la maladie.
Le 9 juillet, l'OMS a publié un nouveau dossier scientifique qui reconnaît les «nouvelles preuves» de la transmission aérienne de Covid-19.

 

Réflexion
Mercredi 15 Juillet 2020 - 16:32
Lu 611 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2020.pdf
2.89 Mo - 19/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+