REFLEXION

Les amis de Haddad de Mosta



Les amis de Haddad de Mosta
 Il était une fois un petit oiseau qui est tombé de son nid. Une vache passe et entend crier le petit oiseau, comme la vache pense qu’il a froid, elle lui chie une bouse dessus mais le petit oiseau continue à crier. Un renard entend ses cris, sort le petit oiseau de la bouse et le mange. Eh bien, Moul Firma par cette petite histoire de morale, veut apprendre aux responsables qui ont été épinglés par la justice dans des affaires de détournement et dilapidation de foncier à Mostaganem , que quand quelqu’un te met dans la merde il ne te veut pas nécessairement du mal et quand quelqu’un te sort de la merde il ne te veut pas nécessairement du bien , alors quand tu es dans la merde tais-toi et trouves une solution toi-même ! Ces jours-ci, Moul Firma, bien qu’il était loin des évènements, il a été informé dès son retour que certains cadres impliqués dans des affaires de foncier, crient aux quatre coins de la wilaya qu’ils ont été bien roulés par des responsables, tandis que leur train de vie témoigne le contraire …des villas, des appartements , des voitures de haute gamme, des congés à l’étranger  et des ‘’Omra’’ au pluriel ! Cette histoire servira aussi pour exemple à certains anciens responsables milliardaires, qui vivent en cachette à la cité El firdaoues ‘’ à Chemouma. Avant de parler des fortunés de cette cité qui ne sont autre que des anciens gradés de la douane, du cadastre et des anciens fonctionnaires des services, Moul Firma  revient à Moul chapeau pour l’informer que les réseaux de Moul Firma , étaient bel et bien là,  à la dernière réunion quand l’ombre  du commandeur de L’Epic Mosta sale  avait plané sur le silence des membres présents pour les inviter à déposer plainte contre Moul Firma … Eh bien , Moul Firma convaincu par le droit à l'information et de la liberté d'expression et de critique , il assume ses responsabilités journalistiques devant la justice qui est là pour trancher en toute liberté et conviction. Et cette justice a également le pouvoir d’ordonner l’ouverture d’enquêtes sur la gestion catastrophique de cette Epic qui continue à dépenser des milliards pour l’achat des lampes Led à des prix exorbitants par rapport au prix réel sur le marché. Moul chapeau pourrait-il expliquer à la justice pourquoi tous les fournisseurs de l’Epic sont de Boumerdes, et pourquoi tous les produits : lampes, Gazon synthétique, plantes, fleurs , sont achetés de Boumerdes, alors que tous ces produits sont disponibles à Mostaganem et au niveau des wilayas limitrophes et à des prix raisonnables… bien sûr, on est bien chez soi à Boumerdes avec les amis ‘’Hamoum et Massi’’. Moul Firma donne l’exemple de l’Epic Tiaret propre qui pratique la gestion rationnelle du fond public, cette dernière s’approvisionne de ‘’Eulma’’, elle achète la lampe LED à 5000 DA et non pas à 38000 da… Ceci pour dire aussi au directeur de l’Epic, que le bon gestionnaire ne recrute pas son fils au poste de chef service d’achats et de moyens d’éclairage et espaces verts, le père signe les chèques et le fils signe les commandes : n'y a-t-il pas quelque anguille sous roche ! Avant de quitter Moul Firma dira à monsieur propre : il n'y a pas de fumée sans feu ! Une volonté de gaspillage d’argent : 22 km de lampes Led à des milliards, des milliers de palmiers à des milliards et des hectares de fleurs, en temps de crise, et une armada de cadres retraités payés à des dizaines de millions de cts par mois qui roulent à bord des véhicules de Haddad et Sovac, prouve que les amis de Haddad sont là à Mostaganem en toute liberté !

Réflexion
Mercredi 4 Septembre 2019 - 21:19
Lu 6247 fois
Moul Firma
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 47

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-11-2019.pdf
4.14 Mo - 16/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+