REFLEXION

Les adeptes d’un vendredi noir, si frustrés



N’en déplaise  à certains détracteurs et autres opportunistes, les marches organisées  à travers quelques villes du pays, relayant  en direct d’autres ‘’numéros’’ du chaos, se  sont déroulées  dans un calme relatif et sans générer le moindre incident.  A la capitale et plus particulièrement  à  la place du 1er Mai, plusieurs centaines de citoyens se sont rassemblés et ont marché le long de la rue Hassiba Ben Bouali avant de se disperser, à l’instar du reste de ses quartiers où  plusieurs dizaines d’autres rassemblés devant le palais du gouvernement. D’autres citoyens ont répondu à l’appel à des marches dans une dizaine d’autres wilayas, dont Bejaïa, Oran, Sétif, Mostaganem, Constantine, Ouargla, Annaba, Tébessa et Khenchela. Malheureusement, certains ‘’politicards’’  tentent  de s’ingérer  dans ces mouvement pour générer et alimenter  davantage cette  protestation afin de déstabiliser l'Algérie  , ce pays si prospère  que le colonialisme français  de 131 années  et la  décennie noire des barbares  n'ont pu plier. Aujourd’hui, la candidature du Président à un cinquième mandat ne parait être qu’un alibi pour ceux qui jouent au bal masqué et n’osent point se montrer , ces fantômes  qui ne tiennent plus a perdre tant de privilèges  et qui à présent tentent de se dresser contre ce Président dont les réalisations de son programme se comptent par milliers, ce Président  qui  a su savamment  mettre la fin à la haine et réconcilier  le peuple et parvenir à l’unir de nouveau. Un peuple qui n’est plus dupe à écouter le chant funèbre de ces corbeaux qui appellent au malheur  et au chaos, quitte a alimenté un nouveau brasier difficile à éteindre  et dont il n’a que faire. Les Algériens ont évolué  ‘’en qualité et en quantité ‘’, désormais nul ne saura les berner davantage, ils ont appris toutes les lecons.Quoi qu’il en soit, le bain de sang tant attendu  par les adeptes d’un vendredi  si noir n’a pas eu lieu, ils espéraient follement mettre en œuvre leur diabolique plan de destruction de l’Algérie.

L.Ammar
Samedi 23 Février 2019 - 16:57
Lu 325 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+