REFLEXION

Le nouveau débarqué



Le nouveau débarqué
Attablé dans une cafétéria face à la DUCH à la cité administrative de la Salamandre à Mostaganem, Moul Firma se retourne et se retrouve face à un gros homme au ventre rebondi, un taureau au cou avec une tête chauve, laissant apparaitre la marque noire de la prière au front, comme pour montrer aux autres, son assiduité religieuse ! Moul firma l’observe avec insistance comme si cela aller l’aider à retrouver la mémoire. Et oui, c’est bien lui ‘’Moul la salle des fêtes’’, le fameux médiateur des affairistes, le chouchou de la famille de l’ancien Rais, murmura Moul Firma, enchaînant : Mais que vient-il faire à la DUCH, son problème de fausse conformité de sa salle des fêtes construite son permis de construire en R+2  a été réglé avec la complicité de l’ex-SG de la wilaya, le sinistre Louh, contre une 4X4 pour son fils ! Enfin, l’ami de Moul Firma arrive et prend place à côté de Moul Firma. Qu’as- tu à fixer des yeux cette vieille marmite, lui dit son ami ? Non rien, seulement je n’ai pas compris qu’est-ce qu’il fout à la DUCH, toujours avec son sac, dans les directions de la wilaya, au siège de la wilaya il est partout, réplique Moul Firma. Eh Bien, ça sent l’odeur de l’argent ! Je crois qu’il vient au secours d’un nouvel oligarque, lui répond son ami. Eh Bien, expliques cher ami ? L’ami de Moul Firma sort une cigarette de sa poche et s'écrie en laissant échapper lentement sa première bouffée par la bouche : Mostaganem n’est pas encore sortie de l’auberge et on revient encore à la symphonie ‘’Moussa El Hadj …’’El Hadj Moussa ! ‘’.Un nouveau venu à Mostaganem, surement un proche d’un défunt valeureux chanteur Chaoui. A part la ressemblance du nom, rien de semblable entre les deux !  Le premier chante la gloire de l’Algérie et vante l’héroïsme des Novemberistes, mais le deuxième dilapide le foncier et se vante d’être l’ami d’un grand responsable à la wilaya’’, explique l’ami de Moul Firma, avant d’ajouter : ‘’Le nouveau venu, invité par les valets de son protecteur, trouve la splendide cité côtière de Kharrouba, bien accueillante, il enfile son costume de faux promoteur et achète 3 parcelles de terrain à Kharrouba pour y construire des bâtiments en R+4 sans agrément et sans même respecter le permis initial délivré en avril 2018 pour y construire de simples villas en R+2  comme convenu dans le cahier des charges du lotissement. Ce soi-disant promoteur, bloqué par les services compétents, fait appel à ce ‘’Moul la salle des fêtes’’, la raison pour laquelle il se trouve ici à la DUCH. Ainsi, ce nouveau promoteur a déposé son dossier à la DUCH dans le cadre de la Loi 08/15 .Or ce dernier ignore ou il fait semblant d’ignorer que la loi 08/15 ne touche que les bâtisses construites  avant 2008, conclut l’ami de Moul Firma avant d’informer son ami que plusieurs mises en demeure et un arrêté de démolition a été établi par la commune et notifié à l’intéressé pour la démolition de ses 3 bâtis non conformes mais jusqu’à ce jour, le nouveau venu se croit au-dessus des lois.’’ Pas pour longtemps, réplique Moul Firma, le téléphone de son ami le responsable, le 0661 ne répond plus, lui-même d’ailleurs se trouve dans de mauvais draps !

Réflexion
Dimanche 2 Février 2020 - 16:45
Lu 8214 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-02-2020.pdf
3.9 Mo - 19/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+