REFLEXION

Le mariage consanguin est-il un danger ?



Dans notre société, le mariage consanguin  plus précisément entre cousins est plutôt vu rassurant pour les familles algériennes qui plaident pour la stabilité de leurs enfants qui en quelque sorte est basée sur les liens familiaux. Près de la moitié des Algériens privilégie les unions maritales interfamiliales. Aujourd’hui, ce type de mariage est courant, traditionnel du premier degré, pouvant atteindre  les 50% dans certaines régions. Mais selon une étude les mariages consanguins sont devenus un véritable danger, étant la cause principale des handicaps qui affectent les enfants en Algérie.  Cette étude a été bien graciée par le ministère de la solidarité qui confirme les faits scientifiques qui ont prouvé les dangers sur la santé des descendants fruits de ce type de mariage.  À ce titre, l’Algérie fait face à une fréquence de plus en plus sacrée dans de nombreux villages et tribus et menace la société algérienne. Des spécialistes ont mis en garde sur la propagation croissante des maladies résultant du mariage inter-familial, dont les conséquences sont souvent graves sur l’intelligence, la santé mentale, de leurs enfants. Précisant que plus de 80% des pathologies neurologiques diagnostiquées dans le pays (myopathies, neuropathie, l’épilepsie, ataxie, …) sont causées par des gènes héréditaires.  Ces maladies, qui affectent souvent plusieurs membres d’une fratrie, créent de véritables drames familiaux. Au-delà de la difficulté d’accepter la maladie de leurs enfants, les parents sont confrontés aux aléas de la prise en charge médicale, souvent coûteuse même si les traitements sont fournis par les hôpitaux. Ce sujet a été bien bousculé par la ministre de la solidarité qui tire la sonnette d’alarme  en appelant à une campagne nationale de sensibilisation pour attirer l’attention des citoyens sur la multitude des handicaps dont souffre en Algérie un grand nombre d’enfants issus des mariages consanguins. Soulignant  que le nombre d’enfants handicapés est effarant, duquel des familles entières souffrent, ce qui rend nécessaire la sensibilisation sur les effets néfastes de ce phénomène" a insisté la ministre qui pense impérieux de mettre en place des mécanismes pour réduire ce phénomène qui provoque des drames muets au  sein de beaucoup de familles qui souffrent en silence. Mais peut-on oser proposer une loi portant l’interdiction des mariages consanguins ?

Amina L.
Dimanche 2 Décembre 2018 - 16:58
Lu 504 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-12-2018.pdf
2.64 Mo - 14/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+