REFLEXION

Le fils de Zoukh et les zouaves de Mosta



Moul firma, de retour de Stidia où il s’est enquis sur le drame du fils de Saint Jules, rejeté corps sans âme par la mer, que Dieu ait son âme en sa sainte miséricorde, il fait escale chez la station Vidange Total Quartz , sur la droite de la route en allant d’Oran vers Mostaganem à une centaine de mètres de la société de transport Chakour . Profitant de quelques instants en attendant l’opération de vidange, Moul firma, très curieux, repère un très beau immeuble en construction, qui tente de concourir le ciel. Se rapprochant de la plaque signalétique du projet, une grande écriture lui tape plein les yeux ‘’HABISTA PRO’’ une construction d’une tour de R+15, dénommée Hava Résidence d’appartements Simplex de types F3 et F4 d’une superficie allant de 85 m2 à 127m2. Jusque-là, tout va bien, mais la surprise est que cette tour appartient au fils de Zoukh, Hamza, et qui est gérée par son beau-frère Hami. Tout est bon autour, le voisinage, la DUC qui a autorisé la construction d’un R+15 autour d’un groupement d’habitations et qui cache la vue à la mer, ainsi que les responsables locaux qui ont sans doute contribué à lui donner le terrain.  Hamza Zoukh, également associé à la société INTERNATIONAL INFRASTRUCTUR INVESTMENT, gérée par l’époux de sa sœur Hissam, avait lancé un projet pareil à Alger pour la réalisation d’une tour à Birkhadem, mais le projet a été contesté par le voisinage qui a chassé l’ancien wali Zoukh. Notre Hamza par contre a trouvé des mostaganémois avec bras ouverts , une belle lune de miel aux frais des zouaves de Mostaganem, et l’applaudissement des autorités qui lui ont offert comme cadeau de mariage un autre permis de construire pour la réalisation d’une autre tour de R+9 au niveau de la cité Montplaisir . Les investigations de Moul firma, ont révélé que le patron de la société ’HABISTA PRO’ ’sise à : Bt01 n°06 Cité AADL, Chemin des crêtes Mazagran, n’est autre que Hamza le fils de l’ancien wali Zoukh, gérée par son beau-frère de Mostaganem, le jeune Hami, âgé à peine de 32 ans ? Sauf que cette société  contourne toutes les lois avec la complicité de responsables, qui l’autorisent à construire des tours, comme c’est le cas de la cité Montplaisir , d’où les sociétés mostaganémoises , qui occupent le même site , tels que Promotech Benabdi , Zeram , Remaci, ont été interdites de construire plus de 5 étages, selon le cahier de charge, ce cahier de charge qui a été changé pour les beaux yeux de son père, l’ancien wali Zoukh , pour l’autoriser à construire des immeubles de R+9. Ça servirait de leçons pour les mostaganemois qui chauffent leur Facebook quand un vrais mostaganemois bénéficie d’un petit ‘’gourbi’’ dans sa ville natale… Eh bien, ce n’est pas Moul firma de Réflexion qui a détourné la Sonic, Acil, Bata, la fourrière et les terrains d’Ouilis. Affaire à suivre    
 

Réflexion
Samedi 8 Juin 2019 - 21:40
Lu 4837 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+