REFLEXION

Le coronavirus reconnu comme maladie professionnelle en France



Le ministère de la Santé français annonce la reconnaissance automatique du coronavirus en maladie professionnelle pour les soignants atteints du Covid-19, mais aussi pour les salariés atteints de forme sévère pendant la période de confinement. Le coronavirus est officiellement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants et pour les salariés. "Le gouvernement annonce les modalités de reconnaissance en maladie professionnelle des travailleurs atteints du Covid-19" qui "seront facilitées pour éviter des procédures complexes de reconnaissance pour les travailleurs ayant eu une probabilité forte d'avoir été atteints du Covid-19 dans le cadre de leur activité professionnelle", confirment dans un communiqué de presse commun Olivier Véran, le ministre de la Santé et Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. Le personnel hospitalier est évidemment concerné. Les soignants atteints du coronavirus "dans sa forme sévère verront leur maladie systématiquement reconnue comme une maladie professionnelle". Sont donc concernés : "tous les soignants des établissements sanitaires et médico-sociaux, les personnels non-soignants travaillant en présentiel dans ces structures ainsi que les personnes assurant le transport et l'accompagnement des patients atteints du Covid-19", précise le ministère de la Santé. Mais aussi, en dehors du cadre médical, les salariés ayant travaillé en présentiel durant la période de confinement et touchés par une forme sévère de la maladie. "Pour les travailleurs non-soignants, la procédure de reconnaissance de la maladie professionnelle sera facilitée : en lieu et place des comités régionaux, un comité unique de reconnaissance national dédié au Covid-19 sera constitué." Le 3 avril dernier en plein confinement, l'Académie de médecine avait estimé dans un communiqué de presse que la maladie du Covid-19 devrait être reconnue comme maladie professionnelle. En effet, alors que la majeure partie des Français était confinée, les éboueurs, caissiers, agents de sécurité, de transports, les manutentionnaires et bien-sûr le personnel soignant continuait de travailler. Et donc, de s'exposer au risque de contracter le coronavirus.

 

Réflexion
Mercredi 1 Juillet 2020 - 16:52
Lu 337 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+