REFLEXION

Le cholera accuse !



En Argentine, une policière est venue au secours d’un nourrisson, abandonné dans la rue. Le bébé, visiblement en détresse et affamé, la policière, alors qu’elle était en service, a décidé de l’allaiter en public discrètement, alors qu’en Pennsylvanie, on vient d’adopter une nouvelle loi, interdisant aux propriétaires d’animaux de laisser leurs animaux dehors quand il fait trop froid. Ceci pour vous montrer les autres qui nous ont surpassés, alors que nous sommes encore là dans la phase de ‘’ qu'est-ce que le choléra ?’’
Dans ce pays qui est le mien aussi et auquel je rêve encore qu’il s’aligne aux rangs de ses pays développés, les menaces viennent presque tous de nous, de nous les citoyens algériens, que nous avons jamais voulu accepté le civisme et la voie moderniste pour échapper à cette maladie ‘’Chacun pour soi, Dieu pour tous !’’
En refusant la possibilité de s’engager dans le civisme , et de l’adopter tel un des droits sacrés au service de notre société,  une valeur complémentaire à cette démocratie chantée par les partis politiques qui veulent exploiter le choléra pour cacher leur échec d’avoir manqué eux aussi aux choix de maires et élus capables de nous guider vers un monde meilleur sans maladies de moyen-âge . Les uns, faisant de cette épidémie une arme pour tirer sur le pouvoir et les autres, battant les tambours de guerre, générant une panique totale, comme si le pays est dans le chaos, oubliant que cette épidémie n’est que l’œuvre d’un manque d’hygiène que nous et eux l’ont  installé.  
Pourquoi accusé le choléra, alors, que c’est nous qui nous l’avons accueilli avec un tapis !  Il faut bien reconnaître que le manque de civisme et d’hygiène tels que le non-respect de l’horaire de ramassage des ordures, le jet des ordures à travers les balcons et dans les lieux publics, l’abondance des espaces verts, le massacre des forêts, le creusement des puits sans autorisation et le manque d’entretien des canalisations et des caves…toutes ces négligences, qui sont les responsables ? Evidemment nous tous et les collectivités locales en plus parce qu’elles étaient aussi absentes et n’ont pas réactivé la machine de sanctions contre les contrevenants !
Les familles, et ces milliers d’associations et syndicats fantômes, les collectivités locales et le corps enseignant devraient jouer le rôle de la sensibilisation. S’inscrire dans le cadre d’une campagne de vulgarisation et de sensibilisation sur le rôle de l’hygiène dans la santé et amener la population à changer son cadre de vie par les valeurs civiques et citoyennes. L’amélioration du cadre de vie des populations par la sensibilisation des chefs de quartiers, des parkings, des transporteurs, des propriétaires de véhicules , des commerçants et tous les occupants de la voie publique en matière de lutte contre la saleté, l’anarchie et  la promotion du civisme pour un meilleur environnement.
Ce n’est pas à travers une journée de nettoyage ou un évènement national qu’on va garder le visage propre de notre ville, tandis qu’à longueur d’année les rues se noient dans l’insalubrité, un environnement infecté par des odeurs nauséabondes et une prolifération des mouches et de moustiques et autres insectes porteurs de maladies. Des scènes  d’obscénité qui hantent journellement le quotidien du citoyen, et ce citoyen est là, il regarde, et observe, sans réagir, comme s’il n’était pas concerné !

 

Belkacem
Vendredi 31 Août 2018 - 20:22
Lu 1046 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-12-2019.pdf
3.76 Mo - 08/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+