REFLEXION

Le Président Bouteflika en guerre contre l'argent sale



Le peuple algérien salue  le “ big bang’’ du Président Bouteflika, qui annonce “le grand ménage” dans les grandes institutions. “L’argent sale, c’est fini”, tous les corrompus doivent passer au scanner de la justice. Fini les avertissements et les orientations, l’heure a sonné, il ne s’agit plus d’informer, mais de sanctionner, et tous les hauts responsables du pays, chefs de gouvernements, ministres, généraux, walis ou autres qui trainent des dossiers risquent maintenant l’effet boomerang. L’arroseur arrosé !  
La dernière campagne de limogeage opérée au sein des grandes institutions sécuritaires du pays et qui a touché une vingtaine de généraux et généraux majors, des walis, des responsables de la police, de la gendarmerie, de la douane et des banquiers a démontré la main ferme du Président de la République, en ce qui concerne la lutte contre l’argent sale.
Des députés et sénateurs « Touche pas à ma poche», des chefs de partis politiques qui se cachent derrière des barbes bien taillées et des lunettes pour cacher le vrai du corrompu, et des anciens ministres à la tête des partis politiques à la cravate bleue pour séduire les citoyens , qu’ils sont toujours au pouvoir , des milliardaires aux yachts  qui ont bâti leurs empires financiers sur le dos des banques publiques, des bambins gâtés des ministres et généraux qui ont servi comme prête-noms pour leurs pères pour s’accaparer des terrains et des biens immobiliers , des ‘’madame Dalida’’ qui ont transgressé les rangs des hauts responsables et les institutions de l’Etat  pour  peaufiner des statuts de femmes d’affaires , des patrons de médias qui ont blanchi et défendu la corruption … tous et toutes seront envoyés au poteau !
Cette guerre déclarée à la corruption et à l’argent sale, va immanquablement troubler la candidature de certains chefs de partis et milliardaires, qui se voient déjà en costume présidentiel ! Le répertoire du mobile du Bouchi est plein de noms de chefs de politiques et richissimes qui l’ont aidé. En effet des politistes des partis du pouvoir Fln, Rnd, Mpa, Taj et d’autres dans l’opposition, tel que le Msp proche du cercle de l’argent sale, où hommes de mains de la mafia financière sont ciblés par des enquêtes  dans le cadre de l’opération déclenchée contre  la corruption et l’argent sale.
L'argent algérien caché dans les actifs européens et blanchi via les sociétés immobilières, les concessions de voitures doit retourner au pays. Aucune faute n’est permise pour aider les noms inscrits sur la liste des corrompus. Le chef de la police de la sécurité de de l’aéroport d’Alger a tenté de prêter la main à l’un d’eux, a été limogé sur le coup.   
La machine est en marche, pas plus tard qu’hier cinq puissants généraux majors récemment limogés ont fait l’objet d’une décision de retrait de leurs passeports. L’enquête sur l’argent sale et le détournement du foncier s’étalera sur trois dossiers importants, et des instructions ont été données aux responsables des services de sécurité, procureurs généraux et présidents de cour à travers les 48 wilayas pour déclencher des enquêtes. Il s’agit des dossiers des concessions et attributions non règlementaires des terrains destinés au foncier industriel, les concessions et attributions des terrains domaniaux et les attributions des crédits bancaires sans garantie.

 

Belkacem
Lundi 17 Septembre 2018 - 20:03
Lu 2645 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-12-2018.pdf
3.1 Mo - 16/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+