REFLEXION

La villa de Boutef et le cadastre de Mosta



La villa de Boutef et le cadastre de Mosta
‘’Une villa hantée par le fantôme de Bouteflika, est à vendre à Mostaganem,’’ disait un agent immobilier à un client ! Achetée au dinar symbolique et taxée à quelque 20 milliards de cts, commente  Moul firma, qui était assis juste derrière les deux bonhommes attablés dans un coin isolé sur la grande placette de la cafeteria Tout Va bien !En effet, leur dira Moul firma, ‘’cette belle villa construite sur quelque 1000 m2, il s’agit de deux lots terrains situés dans la zone OAIC à Mostaganem, intégrés en un seul terrain pour l’heureuse bénéficiaire qui n’est autre que la sœur de l’ancien Rais, explique Moul firma. Le ‘’Smasri’’ se rapproche de Moul firma et lui chuchote à l’oreille : j’ai entendu dire, qu’un homme d’affaires avait tenté d’acheter cette bâtisse pour 19 milliards de cts, mais, il s’est rétracté après la chute du frère de Moul Stah de peur de le rejoindre à Blida. Moul firma, se réjouit, que les deux hommes ouvrent le débat au sujet de cette villa, il leur dira, payez moi-un café crème avec une belle tranche de pâtisserie et je vous réciterez l’histoire de cette splendide villa ! Le serveur ne tardera pas de servir la commande, bien assouvi, Moul firma, allume son cigare, se met confortablement sur sa chaise, tire une bonne bouffée de cigare et raconte : ‘’Tahat ande Moul Foul’’ cette dame du cadastre de Mostaganem qui a tout comploté pour régulariser le foncier de la frangine de Bouteflika ! Je ne citerai pas son nom par respect à sa famille, mais, la justice de Dieu est divine. En effet elle est actuellement accusée dans une grande affaire de foncier à Tlemcen, elle qui était une simple petite chef de service devient en moins de trois années, directrice régionale du cadastre, une promotion qui a été bien méritée pour service rendu à la famille de Bouteflika. En 2013, je crois, alors simple chef de service au cadastre de Mostaganem, sous la menace de suspension suite à un conflit de travail avec son directeur après avoir tenté de régulariser quelques dossiers douteux du foncier, elle a été soutenue par le téléphone rouge du sieur Benmansour , le beau-frère du rais qui l’a repêchée du licenciement, rétablie dans son poste avec promesse d’une bonne promotion contre la régularisation du dossier foncier de la  villa de son épouse , la sœur de l’ancien Président de la République, inclure les deux lots de 500 m2 chacun en un seul lot, le cadastrer et le notifier  à la conservation foncière et les domaines . Ainsi, le dossier fut régularisé, an nom de la sœur de l’ancien raïs, par vente au dinar symbolique. Mission accomplie, le sieur Benmansour tiendra parole, et la dame fut mutée à la wilaya de Tlemcen comme directrice du cadastre de la dite wilaya. Deux ans plus tard, après avoir réglé les dossiers des amis de la famille du rais à Tlemcen, elle est promue comme directrice régionale du cadastre au niveau d’Oran. Mais la pauvre, elle n’aurait jamais cru qu’un jour, le Reich de Nedroma tombe, et tous ses serviteurs passeront à la barre ! Ainsi, se termine l’histoire de cette directrice qui se trouve aujourd’hui à quelques pas de la Prison après avoir été accusée dans une affaire de dilapidation d’une assiette foncière de 72.000 m2 située à la commune de Mansourah à Tlemcen.

Réflexion
Samedi 29 Juin 2019 - 20:29
Lu 9364 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-07-2019.pdf
3.79 Mo - 17/07/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+