REFLEXION

La rumeur sur la mort d'Ouyahia affole la toile



De nombreuses pages et groupes ont annoncé la mort de l'ex-Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia. Info ou intox ? Aucune information n’est venue confirmer la nouvelle, propagée par le journaliste Abdelali Mezghiche. L’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia a été admis au CHU Mustapha Pacha à Alger, rapporte le quotidien El Moudjahid citant son avocat. Ahmed Ouyahia (condamné à de la prison ferme) a été absent des deux dernières audiences (samedi et dimanche) du procès de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout qui s’est ouvert lundi dernier au tribunal de Sidi M’hamed. A l’ouverture du procès, Ahmed Ouyahia avait déclaré lundi dernier qu’il souffrait d’un cancer. Pour rappel,  le procureur de la République avait requis, mercredi dernier, une peine de 16 ans de prison à l’encontre de Mahieddine Tahkout et une amende de 8 millions de DA et 15 ans de prison à l’encontre des anciens premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Ils sont poursuivis notamment pour abus de fonction, octroi d’indus privilèges et dilapidation de deniers publics. Rappelons que dès l’ouverture de l’audience, jeudi dernier, le procureur fait savoir au juge que «pour des raisons de santé, l’ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia a préféré rester en prison». C’est le cas, d’ailleurs, de Abdelmalek Sellal, absent de l’audience, depuis mercredi dernier, également pour des «raisons de santé». Aussi bien les directeurs généraux de l’Onou, du port de Skikda, que les directeurs des Domaines au niveau d’une dizaine de wilayas, ou encore les nombreux cadres des transports et de l’industrie, tous ont clamé leur innocence. Leurs avocats ont démonté les inculpations et fait ressortir des incohérences, des supputations, l’absence de preuves et parfois le parti pris, avant de demander la relaxe.Après le lourd réquisitoire du parquet, c’est au tour des avocats de défendre, devant le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, les 66 prévenus et les 58 sociétés poursuivis dans le cadre du procès de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, patron du groupe Cima Motors, lié au montage automobile, au transport urbain et universitaire, les concessions agricoles et industrielles et les cessions des biens fonciers dont a bénéficié le principal mis en cause.

Réflexion
Mardi 14 Juillet 2020 - 17:20
Lu 1140 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 06-08-2020.pdf
3.65 Mo - 05/08/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+