REFLEXION

La récidive de Sarkozy



Nicolas Sarkozy a plusieurs fois martelé les thèmes du refus de la repentance et de la  détestation de soi, mais c’est, plus discrètement, quand il s’est adressé à des associations de rapatriés, qu’il a tenu les propos les plus inquiétants. Lors d’une rencontre avec des associations de harkis proches des nostalgiques de l’Algérie française, le 31 mars 2007, il a défendu la création rapide d’une fondation pour la mémoire sur la guerre d’Algérie, dans laquelle les harkis auraient toute leur place, avec les autres rapatriés. C’est l’annonce, purement et simplement, de la mise en œuvre d’une mesure qui faisait partie de la loi du 23 février 2005, celle d’une fondation officielle sur la guerre d’Algérie qui échapperait aux historiens pour être placée sous l’influence de lobbies mémoriels, mesure contre laquelle de nombreux historiens et citoyens s’étaient mobilisés au même titre que contre l’article 4 de cette loi  et dont le président Chirac avait eu l’intelligence de geler l’application. Le fait est qu’il suffirait d’un simple décret pour la mettre en œuvre. Mais là où Nicolas Sarkozy a été le plus loin, c’est dans les lettres qu’il a adressées à certaines associations de rapatriés, à commencer par celle envoyée le 6 avril 2007 au comité de liaison des associations nationales de rapatriés : « Vous êtes les descendants de celles et de ceux qui, dès le début du XIXe siècle, ont contribué à l’essor économique de l’Afrique du nord. La France leur avait demandé d’assurer son rayonnement par-delà les mers. Sa grandeur, notre pays la doit aussi à ces femmes et à ces hommes, témoins et acteurs d’une œuvre civilisatrice sans précédent dans notre histoire. Je ne suis pas favorable aux excès de la repentance : la France est une nation qui revendique son identité. Il est temps que le Mémorial de la France d’Outre-mer à Marseille voie le jour. Le Mémorial devra être inauguré et les associations de rapatriés ont vocation à participer au comité de pilotage. L’Etat prendra toute sa part à la création de la fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie ».

Réflexion
Samedi 10 Mars 2012 - 11:17
Lu 305 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 08-12-2019.pdf
3.51 Mo - 07/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+