REFLEXION

La mondialisation pollue l’air, la mer et la terre de la planète

« L’injustice de l’ordre économique actuel édifié sur la prépotence du fric et de la concurrence sauvage qui s’expose sur les pays pauvres, la globalisation apparait comme une poupée gonflable »



La planète terre  est devenue  trop petite par sa dimension  épistémique à savoir les deux premiers traits pouvant caractérisés cette dimension ou plus exactement ce processus en développement  qui s’impose dans la une de nos médias c’est : la mondialisation  et la globalisation.  La mondialisation ou la globalisation   est le tube préféré des oligarques, au lieu de penser a construire une société mondiale, ces oligarchies sont en train de construire un nouveau monde semblable à un amphithéâtre  composé de société atomisées qui se ferraillent  dans une sphère commerciale, financière, économique , politique….dans un marché planétaire ou  la déréglementation et la libéralisation des échanges , la délocalisation de l’activité le développement des moyens de transports et, de télécommunication représentent les principaux acteurs de ce marché planétaire.
Au fait c’est quoi la mondialisation : c’est  un phénomène  relatif aux  relations internationales ;  c’est  aussi  un nouveau contexte  de dimension mondiale  et incontournable ou se joue toutes les forces  d’ordre économiques ,culturelles, politiques ,militaires, et même  sportives.
*du point de vue de la  dimension économique : c’est ce le libre échange de biens et services et de capitaux  ou les frontières économiques sont dissoutes  pour laisser place à un  système dominant où les oligarchies sont les maitres de la nouvelle société mondiale, des activités humaines relatives à l’industrie, le commerce, la politique et le social. Elle concerne également la communication et les échanges entre tous les individus de la planète devenue village planétaire
*du point de vue de la dimension culturelle : on assiste à la rencontre  par des échanges des valeurs, des modèles de pensée et de comportement  nouveaux par le biais de la virtualité que l’internet et la technologie de l’information et de la communication nous pousse à y prendre part ; les différentes cultures se rencontrent dans ce village planétaire
*du point de vue de la dimension politique : le concept de la mondialisation ne cesse de formater par le biais des TIC  pour reconfigurer un nouveau rôle de l’Etat et de l’individu, qui doivent composer avec de nouveaux acteurs préconçus  et faire face à de nouveaux enjeux.
*du point de la dimension militaire : la tendance sécuritaire  dominante (OTAN, les coalitions préparées par la communauté internationale sous l’ONU….),  pour sauvegarder les intérêts du l’ultraliberalisme  et pour veiller  à l’élimination de  toutes menaces transnationales (criminalité, terrorisme….).
*du point de vue de la dimension sportive :  le sport est devenu un marché juteux mondiale où la part du gain  et des influences de toute nature sont  très conséquentes.
« Sur la balance de la mondialisation, un enfant du Yémen pèse moins lourd qu’un petit hamburger »
On entend parfois au lieu  de dire  la Mondialisation, c’est un autre nouveau concept qui est mis de l’avant c’est la globalisation .Ces deux concepts  font ressortir un sens presque commun  la mondialisation est   dite par les anglophone « globalization »
En effet il existe une petite nuance  dans leurs  interprétations  qui peuvent  en réalité donner un contenu du sens  différent à chacun de ces deux termes :
 *Par la mondialisation  qui insinue sur  l’idée d’une unification de l’espace et du temps  qui fait partie de la géopolitique,  se caractérisant  d’une part par   des progrès scientifiques et technologiques et d’autre part  par la libre circulation des marchandises, des idées, des capitaux et en quelque sorte des hommes. La société internationale  prend  part par les outils du progrès    à activer l’évolution de la situation   c’est « l’accélération de l’histoire » .
 *Par la globalisation qui fait référence à  l’universalisation des participations dans la coopération, le financement les investissements la contribution, le partenariat et les placements c’est  l’avènement d’un monde d’interdépendances économiques, politiques et sociales,
La mondialisation et la globalisation prennent en  compte ensemble  la transformation du système international, qui se manifeste entre souveraineté et interdépendance, ou l’expression du droit et de la puissance est mise en concurrence. La mondialisation propage  un système intégré  unique universel : la démocratie, les droits de l’homme, l’économie de marché… mais ne s’intéresse guère des inégalités  encore moins de la  pacification  la scène internationale par des scenarios très complexes  en matière d’expression de la violence par le biais de conflit préconçu l’unique objectif étant le profit pour les oligarchies par tout moyen.
« L’injustice de l’ordre économique mondial, fondé sur la primauté de l’argent et de la concurrence, se révèle particulièrement sur les pays les plus faibles ou les dégâts se mesurent en terme de vie et de mort. Vue des pays du tiers monde la mondialisation heureuse apparait comme ce quelle est : une sinistre escroquerie »   l’Atlas du monde diplomatique 2006.
La construction de groupement de pays se manifeste pour donner plus de poids et de force dans ce monde et par ricochet permet de maîtriser tant bien que mal la globalisation par le biais d’une influence notable dans  les marché de capitaux  et des biens et services …. la régulation de la globalisation est au point de passage obligé. Sans les groupements de pays comme l’UE , il est difficile de résister ou avoir la moindre influence sur ce monde.
Un moyen  pour les oligarchies qui permet  de veiller plus au gains de leurs intérêts  avec plus de production au moindres  coûts ;il a été constaté  les résultats  de biens produits  soustraites par les O.G.M qui se sont  accaparés la totalité du marché mondial de l’agriculture ,du médicament   de même  pour les farines animales cas de la vache folle qui attire notre attention et il en a été suivie par le « glyphosage » un herbicide cancérogène  destiné comme engrais pour les produits agricoles  actuellement , après le Japon, les Amériques ,l’Europe  pense déjà au chalutage profond par le biais  de la pèche électrique .
Je dois reconnaître et précisé que je ne suis pas un expert en la matière surtout à ces genres de questions qui font la une de l’actualité mais une petite appréciation n’est aussi mauvaise ; comme je suis natif de Benisaf ville  de fer et de pêche   beaucoup de problèmes ont été relevés par les marins pécheurs  à travers des discussions personnelles et les patrons mareyeurs de pèche … se rapportant aux techniques de pêche ; c’est aussi une jungle qui ne dit pas son nom   qui a permis de « catastropher » la pêche au niveau de port de  Benisaf .
On n’est pas encore arrivé au filet électrique mais le filet pélagique, le filet à corde et le filet à quatre faces font  des ravages il, au point ou   ces filets à mailles, ne correspondent pas à la norme ; c’est toute la faune aquatique  qui est mis en danger se sont les propos  narratifs partagés par les marins pécheurs, le marché du poissonnier se nourris de la « pasta » (une sardine  presque alvine) est mise sur le marché. La loi du fric à tout prix dirige ce petit monde de la même façon que le grand monde  qui nous mène à  sa perdition. Ce n’est pas tellement les 1% (oligarchies) sur lequel il faut s’acharner mais plutôt sur le type de société dans laquelle nous vivons actuellement !

Le pire de la jungle oligo-libérale s’installe déjà
Bien sûr et je le redis, je ne suis pas un expert de ces questions.  Mais il me semble bien que depuis la mise en marche de la globalisation ou mondialisation appelez la  comme vous voulez, l’humanité commence  déjà ) s’inquiéter de l’insuffisance des ressources naturelles et plus particulièrement maritimes le cas de la région littorale de Benisaf fait foi, du fait d’une pêche trop importante des bateaux conçus pour pécher au large carottent sans pitié ce littoral avec l’emploi de technique excessives qui ne permettent pas un renouvellement des stocks de poissons comme par exemple les filets trop grands aux mailles inappropriées
Mais, , des filets non conformes , le non respect des périodes de reproduction des espèces  non limitation des zones protégées… le laxisme  produit  bien des excès qui engendre plus de mal que de bien , d’autant plus embarrassants  qu’ils se traduisent par une diminution drastique des ressources naturelles, enfin  les conséquences pourraient éventuellement devenir dramatiques dans un proche avenir .
Je puis vous le dire encore  que je n’ai pas   beaucoup de connaissances sur le sujet, la pêche électrique semble bien être une pratique dangereuse, et nocive  n’empêche un partenariat avec les pays du sud   permettant aux bateaux de s’équipés de filets électriques et c’est le fric qui décide par le biais de la pestilence. Il est de même pour les autres ingrédients générateurs de beaucoup de profits .Cela me fait rappeler le reportage sur ARTE  « Demain tous crétins » , de nouvelles molécules chimiques qui  sont en train de bouleverser le fonctionnement normal de la thyroïde, essentielle au développement cérébral du fœtus.  Ces nouvelles molécules présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les mousses d’oreillers, de canapé ou encore les plastiques, ces particules ont envahi notre quotidien jusqu’à ce que l’on ne peut pas de séparer d’eux, il parait selon les informations médiatiques  qu’aux États-Unis, chaque bébé naît avec plus d’une centaine de  molécules chimiques dans le sang.

Comment limiter leurs effets  
That the question?

En Europe, l’utilisation  excessive de la farine du porc pour nourrir le poisson est déjà mise en scène qui nous dit que ces farines de porc ne sont pas importés  et distribuer chez nous pour l’alimentation du bétail , l’expérience personnel durant l’Aid el Kebir passé , mon mouton de l’Aid  s’est putréfie dans la soirée même de la journée de fête c’est bizarre, et ceci ne peut provenir que de l’alimentation à fortes doses de produits chimiques c’est  la conclusion de ma constations  ni plus ni moins, beaucoup de moutons  à travers le pays ont subit le même sort et ont été remis aux laboratoires pour  analyse  selon les medias mais aucun résultat  n’a été dégagé   comme quoi le sérieux et le bon sens ne sont pas au rendez vous devant des circonstances pareilles.
Devant la globalisation qui avance à grand pas , et la faiblesse de l’état sinon de ces institutions, il est difficile de maitriser les accélérateurs économiques et donc il faut s’attendre les effets secondaires  des mises en œuvres par les oligarchies de la production à outrance et à bon marché de produits issus d’  OGM ,des farines animales, du glyphosage et même du chalutage profond par le biais de filets électriques ;  laisser trimballer les chaluts sur les fonds des mers pour pécher c’est toute la  destruction des crustacés et poissons des fonds, des coquillages, des herbes aquatiques …. Ca pourrait être  un véritable  génocide  car nous  sommes e, train de détruire les nids de tous ces animaux et par ricochet on en fait disparaitre les espèces  et lorsque ce fond des mers  serait détruit  ceux des milieux de la mer ne pourront plus survivre c’est un tableau apocalyptique  vu par des écologistes.
Ces nouvelles formules  qui propulsent le modèle productiviste procurant de grands profits aux oligarchies ne fond que détruire les ressources naturelles des terres agricoles des mers et du  bétail.
C’est une véritable catastrophe qui nous attend avec l’arrivée de la mondialisation et de la globalisation voila ce que nous réserve l’ultra libéralisme. Les partisans de l’ultraliberalisme voient dans la mondialisation une étape importante  et nécessaire pour les pays pauvres de se développer par le biais de la délocalisation, les échanges interculturels permet à l’homme de s’ouvrir à d’autres horizons.
Les non partisans voient un mal sur la déréglementation des économies nationales, la libéralisation excessive exagérée  des échanges permet une hégémonie des grandes entreprises multinationales  ou l’atteinte à l’environnement et même le réchauffement de la terre posera problème idem pour les effets de l’OGM, la glyphosage, la farine animale……
Enfin se sont les antimondialistes et altermondialistes qui ont voulu attirer plus d’attention   du public sur l’ampleur dramatique du phénomène qui a été mis sur rail durant les années 1990 sur la base  de la thèse de Marshall McLuhan.

 

BENALLAL MOHAMED
Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:24
Lu 248 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma