REFLEXION

La faim, cet autre ‘’cancer’’ qui tue

Chaque être humain sur terre se rend compte qu’il n y a pas une journée que Dieu fait, des milliers de personnes meurent de faim sur la terre dans l’oubli le plus total et aussi dans l’ignorance. A ce malheur, s’ajoute également à travers le monde un nombre effarant d’êtres humains sous-alimentés et malades n’ayant pas accès aux soins.



A l’époque actuelle cette misère et cette famine sont le résultat probant de ce qui se passe à travers le monde, comme sècheresse, comme conflits armés, comme exodes des populations  qui fuient la guerre …Outre les populations précaires et misérables de certains pays d’Afrique, du Brésil, de l’inde et d’autres pays etc…,  qui sont dans un besoin crucial en matière de nourriture, de  médicaments, d’eau …  , notons, également ces autres exposées aux conflits armés, les obligeant à quitter leurs pays malgré eux, pour se retrouver en fin de compte dans des situations encore plus complexes inimaginables et que les médias visuels montrent de temps à autre afin de montrer au monde la calamité qui les frappe malheureusement, que ceux n’ayant aucune ressource. L’exemple le plus frappant de ces oubliés de la société toute entière, ce sont  ces immigrés clandestins qui à chaque naufrage, meurent par  dizaines, voire des centaines, se retrouvant au fond des mers, fruit d’un désespoir nourri par les conflits, la famine, la misère et ce par la faute de l’homme. Une situation encore plus malheureuse que tout être humain quel que soit sa tendance déplore, condamne et refuse d’accepter, hormis bien sûr les pays manipulateurs et les plus riches qui ne pensent qu’à encore s’enrichir davantage pour improviser de telles catastrophes et ‘’cauchemars’’ en créant ce que l’on sait et vendant d’autres armes encore plus redoutables nuisibles à toute vie sur terre, provoquant davantage de tueries et de misère dans le monde.  Nul n’est censé ignorer les conséquences de ces famines qui sont très bien connues et multiples, il y a la misère qui provient de phénomènes naturels dévastateurs, généralement imprévisibles,  dont ‘’ Sécheresses, tsunamis, tremblements de terre, affaissements des sols…détruisant toute forme de vie sur leur passage, tel que l’homme,  la plante, la culture, les animaux, les cheptels et autres produits nécessaires à la survie de l’homme, fruit probablement de la pollution, comme l’indiquent les savants et les chercheurs qui ne cessent de tirer la sonnette d’alarme pour l’éradication d’un tel phénomène. Autres causes de ces misères et famines, les plus dangereuses, comme il a été signalé plus haut, et qui impliquent directement les hommes sans âmes, ces machiavels sans foi ni loi, ce sont les guerres provoquées avec les nouvelles armes destructrices  avec toutes leurs conséquences misérables et désastreuses, faisant chaque jour leurs lots de morts, d’orphelins, de mutilés, d’handicapés, de déplacés…, obligeant également les citoyens à fuir leurs pays ensanglantés, les cas de la Syrie, de l’Irak, de la Libye.. . Il y a aussi d’autres formes de famines improvisées par l’homme ennemi de lui-même et de son semblable, il s’agit en effet de ces  ’boycotts’’ alimentaires qui sont imposés à des populations et qui se traduisent par des raretés de nourritures très nécessaires à la survie, voire même des pénuries de médicaments, d’eau etc…Toute cette absence de ces produits énumérés sont le facteur idéal favorisant  la fin et l’achèvement de ce pauvre misérable qui sombre et agonise en silence dans sa misère au su et au vu de tous.  A toutes ces causes citées, provoquant ces misères dans le monde, on peut citer aussi, les  inégalités économiques et sociales entre les pays riches et les pauvres qui  se démènent dans leur pauvreté. Devant de tels états de fait regrettables et désolants qui nécessitent des interventions urgentes , plusieurs  ONG et associations contre la précarité et la faim ont réagi, dénonçant de telles situations qui se répercutent sur la destruction des vies,  en demandant à  l'humanité  qu’il est temps de partager en amont les richesses mondiales produites et créer les conditions d'un monde plus juste, plus stable, donc plus durable, en d’autre terme de venir en aide à toutes ces personnes marginalisées . Il faut espérer que de tels échos puissent avoir des effets positifs sur certains égoïstes de ce 22ème siècle qui ne  savent pas ce que misère, famine, veulent dire, ignorant probablement  ce que signifient les mots paix, solidarités, secours, SOS…. ,  ne se souciant que de leurs intérêts propres.

Benyahia Adda
Mardi 9 Mai 2017 - 19:24
Lu 227 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 14-12-2017.pdf
3.59 Mo - 13/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+