REFLEXION

La défense de Mourad Oulmi évoque ‘’une implication de la France’’



La Cour d’Alger a repris, samedi les audiences du procès en appel de l’homme d’affaires et patron de groupe SOVAC, Mourad Oulmi. L’audience a été consacrée aux plaidoiries de la défense. Lors de l’audience, la défense de Mourad Oulmi, poursuivi dans le cadre de l’affaire liée au montage automobile, a demandé l’acquittement de son client. Me Bouchoucha a déclaré, selon le Soir d’Algérie, que « la condamnation en première instance à 10 ans de prison est très sévère, vu ce que contient le dossier ». Me Ahmed Hadj Nacer a évoqué de son côté « une implication de la France » qui voulait empêcher la réussite et le développement d’un constructeur allemand en Algérie. « Ils ne voulaient pas que quelqu’un concurrence Renault et Peugeot », a-t-il souligné. L’avocat a également plaidé l’innocence de Mourad Oulmi.

Réflexion
Dimanche 18 Octobre 2020 - 16:11
Lu 216 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-10-2020.pdf
2.9 Mo - 20/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+