REFLEXION

La défense de Khalida Toumi évoque une détention ‘’illégale’’



L’audience pour l’examen de la demande de liberté provisoire pour l’ancienne ministre de la Culture Khalida Toumi, en détention depuis novembre 2019,  aura lieu aujourd’hui  5 août, selon ses avocats  qui ont saisi la chambre d’accusation afin de trancher dans cette affaire. Selon les propos de ses avocats cités par le journal francophone « Le Soir d’Algérie », Khalida Toumi est en détention ‘’illégale’’ depuis la date du 04 juillet quand la demande de libération provisoire émise par les avocats a été rejetée et son mandat de dépôt renouvelé de quatre mois. Les avocats de Khalida Toumi estiment que cette procédure est illégale: « Le juge chargé de son dossier a décidé de prolonger sa détention provisoire de quatre mois. Nous considérons que cette prolongation n’a pas lieu d’être car Khalida Toumi est poursuivie pour des motifs qui relèvent du délit. Selon la loi, le juge ne peut renouveler le mandat de dépôt de quatre mois que deux fois. Au bout de huit mois, s’il n’y a rien, elle doit être libérée et la justice est libre de poursuivre son travail avec elle, de la convoquer pour l’écouter » a déclaré Me Ghechir.

Réflexion
Mardi 4 Août 2020 - 16:26
Lu 612 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 23-09-2020.pdf
3.28 Mo - 22/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+