REFLEXION

La ‘’débouteflikasation’’ a commencé



Il y avait en tout et pour tout trois campagnes dites anti-corruption depuis l’indépendance: la première a été lancée durant les années 1980 contre les cadres gestionnaires du temps de Houari Boumediene, laquelle fut une campagne de ‘’déboumedienisation’’. Au demeurant, cette campagne a fait de grandes victimes telles les affaires traitées par la Cour des comptes. Cette institution a été utilisée dès sa création dans le cadre dit d’assainissement qui est en réalité une campagne politique consistant à faire table rase de l’héritage de l’ère de l’ancien président de la République, Houari Boumediene. Au milieu des années 1990, au lieu de se consacrer exclusivement à la lutte antiterroriste, l’Etat s’en est pris aux cadres dirigeants des entreprises publiques comme Sider, Cosider, etc. Encore une campagne à caractère politique, parce que tout le monde sait qu’elle fut déclenchée pour favoriser la privatisation des entités industrielles et économiques publiques. Aujourd’hui, on assiste à une véritable ‘’débouteflikasation’’. La cible ; toute la caste  de Saïd Bouteflika notamment les Kouninef. Ces derniers forment un élément central de ce qu’Ali Benflis, le premier depuis longtemps, a désigné sous le nom de forces « anticonstitutionnelles ». Bien plus qu’Ali Haddad qui apparaît de plus en plus dans le rôle de bouc-émissaire programmé, les frères Kouninef sont réellement des proches des Bouteflika. Rédha et Noah, les plus influents d’entre eux, sont des amis de Saïd. On leur prête le pouvoir de faire et de défaire des carrières de ministres et hauts fonctionnaires dans une de ses maisons sur les hauteurs d’Alger où se décide le sort de l’Algérie bien plus que sous les lambris des bâtiments institutionnels. La lutte contre la corruption est malheureusement épisodique alors qu’elle doit être quotidienne et de tous les instants. La justice s’occupe des dossiers qu’on veut bien lui donner alors que la corruption touche des personnes plus importantes que celles auxquelles on a affaire aujourd’hui.

Charef S.
Mercredi 24 Avril 2019 - 19:13
Lu 1258 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2019.pdf
3.51 Mo - 19/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+