REFLEXION

La Révolution du Sport Universitaire national

C’était lors du 6e festival mondial de la jeunesse et de l’étudiant tenu à Moscou en 1957, et plus précisément du 28 au 11 Août 1957, la délégation estudiantine d’UGEMA « Union général des étudiants musulmans algériens, actuellement UNEA ", avait décidé sous le commandement de Mr Mohamed el Mokrani Boumezrag, de prendre part à cet évènement mondial, dans l’espoir de convaincre les organisateurs de porter le drapeau national dans la cérémonie d’ouverture.



Éducateur en animation physique
et sportive spécialisé en Football
La réussite de cette initiative qui est la première dans son genre à cette époque, signifiera tout simplement, un succès diplomatique sans précédent auprès de l’opinion international, grâce à la première apparition officielle de l’emblème national dans une échéance sportive planétaire. comptant sur la compréhension de l’union soviétique, pour s’interposer à la puissance politique du colonialisme et ses grands alliés, Il fallait notamment, trouver le moyen pour, non seulement acquérir à la bénédiction des 130 chefs d’états des pays participants sous la menace du boycott, mais surtout, pour constituer une bonne équipe de football estudiantine, qui aura la tâche d’imposer une belle impression afin de garantir la sympathie du public. Cependant, la solution de recourir aux jeunes joueurs universitaires qui évoluent à l’étranger, semblait être la formule la plus adéquate en raison du blocus mis en conséquence de la grève du 19 Mai 1956, à l’encontre de ses auteurs universitaires et lycéens, et c’est le défunt, Mohamed Khemisti, futur ministre des Affaires étrangères de l’Algérie indépendante, qui a pris le soin de concrétiser cette opération dont il a réussi à conduire une forte délégation Algérienne pour son premier défilé  historique dans le grand stade olympique de Moscou plein à craquer, sous les couleurs officielles du drapeau national en présence de l'ex président d'Union soviétique , Nikita Kroutchev, ce dernier accompagné de plusieurs chefs d’états. Composée de Larbi Mekhalfa, (ex-patron du CNMS) et des jeunes joueurs évoluant à l’étranger, à l’instar du regretté, Abdelghani Zitouni, la sélection algérienne, s’est parfaitement distinguée devant les encouragements de ses compatriotes présents dans la capitale soviétique et qui avaient ouvert pour cette occasion, des parapluies aux couleurs vert et rouge, défiant cependant, les  recommandations des organisateurs qui n’appréciait pas cette manœuvre pour éviter la colère française. Et contre toute attente, après un succès de (8-1) face à l’Italie, suivi d’une écrasante victoire (15-1) contre l’Autriche, et un nul (4-4) devant l’équipe locale russe, les étudiants nationalistes algériens, étrillent l'ennemi juré la France en l’occurrence, sur un score scandaleux de (14-4) et bien évidemment, présent en masse, à l’issue de cette rencontre, le public russe, envahi le terrain et portent en triomphe les joueurs algériens, en ouvrant une fois de plus, ces fameux parapluies aux couleurs de l’indépendance en contradiction aux consignes des organisateurs provoquant par ces faits, le trouble et l'anarchie totale sur le terrain dès le coup de sifflet final au grand dam Français. Mais ce qu’il faut retenir, grâce à cet instant, Les responsables politiques qui accompagnaient la sélection estudiantine révolutionnaire et à leur tête, Mr Mohamed Boumezrag el Mokrani, mesuraient tout de suite la portée de ce qui vient de se passer et décident de mettre sur pied une équipe de football formée exclusivement par des joueurs professionnels, qu'elle sera constituée une année plus tard (le 13 Avril 1958) à Tunis, connue également sous le nom de, la glorieuse équipe du Front de libération nationale (l’équipe nationale du FLN) dix jours avant la disparition du Martyr, Taleb Abderrahmane, guillotiné le 24 Avril 1958.

 

M.Belkheir.Abderrezak
Lundi 30 Octobre 2017 - 17:20
Lu 146 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma